Politique

Egypte: un opposant condamné à 6 mois de prison pour insulte à Morsi

Egypte: un opposant condamné à 6 mois de prison pour insulte à Morsi © AFP

Un jeune opposant au président égyptien Mohamed Morsi a été condamné lundi à six mois de prison pour insulte au chef de l'Etat par un tribunal siégeant dans une banlieue du Caire.

Ahmed Douma, jugé pour avoir qualifié M. Morsi de « criminel ayant échappé à la justice », devra également payer une amende de 200 livres (22 euros).

Il peut être libéré contre une caution de 5. 000 livres (550 euros) en attendant la décision d’une cour d’appel.

Quelques dizaines de partisans du jeune homme se sont rassemblés devant le tribunal pour protester contre son procès, scandant des slogans contre le président Morsi et les Frères musulmans, la puissante confrérie islamiste dont il est issu, selon un journaliste de l’AFP sur place.

Ce procès fait suite à une plainte déposée par un membre du parti de M. Morsi, le Parti de la liberté et de la justice (PLJ), qui a dit s’être senti personnellement insulté par les propos de M. Douma sur le président.

Mohamed Morsi, élu en juin 2012, a été accusé de réprimer ou de chercher à intimider l’opposition et les journalistes qui le critiquent par le biais de procédures les accusant de diffamation ou d’insulte.

La présidence assure pour sa part ne pas être à l’origine de ces plaintes et invoque l’indépendance de la justice.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte