Défense

Nigeria : attaque de Boko Haram dans le Nord-Est

Des soldats nigérians en patrouille le 25 mars 2016à Chibok dans le nord est du pays © AFP

Sept personnes ont été tuées dans une attaque du groupe jihadiste Boko Haram dans une ville du nord-est du Nigeria, près de la frontière avec le Cameroun, provoquant la fuite de nombreux habitants, ont rapporté samedi des habitants à l'AFP.

Des combattants de Boko Haram sont entrés à moto dans la ville de Rann, dans l’Etat de Borno (nord-est), vers minuit vendredi (23h00 GMT), et ont ouvert le feu sur des maisons, ont raconté des habitants en fuite.

« Ils ont ouvert le feu sur nos maisons alors que nous dormions, et ont tué sept personnes, avant de piller des réserves de nourriture et des médicaments dans le seul hôpital de la ville », a déploré auprès de l’AFP Abba Abiso, un habitant joint par téléphone.

Selon ce témoin, les rebelles islamistes sont restés environ deux heures à Rann, située dans le district de Kalabalge, dans le nord de l’Etat de Borno.

De nombreux habitants ont fui Rann pour se réfugier au Cameroun voisin, ou dans la ville de Gamboru, située à 28 kilomètres de là.

L’armée a confirmé l’attaque dans un communiqué samedi, faisant état de deux morts dans ses rangs et de 16 islamistes tués.

En juin, huit personnes avaient été tuées et des réserves de nourriture pillées lors de l’attaque par Boko Haram de deux villages à proximité de Rann.

L’insurrection de Boko Haram, lancée en 2009 dans le nord-est du Nigeria, a fait plus de 20.000 morts et contraint plus de 2,6 millions d’habitants à fuir leur foyer.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte