Politique

Egypte: deux militants laïcs jugés le 8 décembre pour une manifestation

Egypte: deux militants laïcs jugés le 8 décembre pour une manifestation © AFP

Deux militants laïcs accusés d'avoir participé à une manifestation violente seront jugés dimanche en Egypte, selon des sources judiciaires, le premier procès visant des militants des mouvements de jeunesse depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi début juillet.

Ahmed Douma, un des militants laïcs les plus connus du pays, a été arrêté mardi, tandis qu’Ahmed Maher, fondateur du mouvement du 6-Avril très actif lors la révolte de 2011 qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir, s’est rendu à la justice samedi dernier.

Ce jour-là, des dizaines de ses partisans avaient accompagné M. Maher au tribunal avant d’être dispersés à coup de grenades lacrymogènes par la police, en vertu d’une récente loi interdisant tout rassemblement public n’ayant pas obtenu l’aval du ministère de l’Intérieur.

Les deux militants sont actuellement en détention préventive pour avoir participé à ce rassemblement au cours duquel, selon l’accusation, ils ont fait usage de la force et agressé des gardes de ce tribunal du centre du Caire.

Un troisième militant, Mohamed Adel sera jugé avec MM. Maher et Douma en son absence.

En promulguant la loi sur les manifestations, le gouvernement intérimaire dirigé de facto par l’armée a entamé un bras de fer avec les mouvements laïques de la jeunesse, parallèlement à sa répression sanglante des islamistes pro-Morsi qui a fait à ce jour plus d’un millier de morts et des milliers d’arrestations.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte