Politique

Lesotho: l’ex-Premier ministre réfugié au Botswana

L’ex-Premier ministre du Lesotho Thomas Thabane a annoncé jeudi qu’il avait de nouveau quitté le pays et s’était réfugié au Botswana, en raison de menaces d’assassinat comme durant le coup d?État raté d’août 2014.

Par
Mis à jour le 21 mai 2015 à 15:51

Lesotho: l’ex-Premier ministre réfugié au Botswana © AFP

« J’ai demandé une enquête qui a confirmé qu’il existait de fait un plan pour me tuer », a déclaré à l’AFP M. Thabane. « Peu après qu’on m’eut remis ce rapport, j’ai fui le pays craignant pour ma vie. Je suis toujours au Botswana ».

La police du Lesotho, interrogée par l’AFP, n’était pas en mesure de confirmer ces allégations, assurant mener ses propres investigations.

Petit pays montagneux enclavé dans le territoire sud-africain, le Lesotho a depuis mars a un nouveau Premier ministre, Pakalitha Mosisili, qui a déjà été aux commandes du pays de 1998 à 2012.

Grand comme la Belgique, et très pauvre, le Lesotho est une monarchie parlementaire où le roi joue un rôle essentiellement symbolique.

La situation politique est tendue depuis que M. Thabane a suspendu le Parlement en juin 2014 pour éviter une motion de censure.

Il était arrivé au pouvoir en prenant en 2012 la tête d’une coalition d’opposants à M. Mosisili, mais ses alliés voulaient rompre.

M. Thabane avait ensuite destitué le chef de l’armée qui avait réagi fin août en envoyant ses hommes investir les postes de police de Maseru, réputés fidèles au chef du gouvernement.

M. Thabane avait alors pris la fuite vers l’Afrique du Sud voisine.