Politique

CAN 2015: affaires des primes impayées, le ministre ivoirien des sports limogé

CAN 2015: affaires des primes impayées, le ministre ivoirien des sports limogé © AFP

Le ministre ivoirien des Sports Alain Lobognon a été démis de ses fonctions mercredi, après l'affaire sur les primes impayées des joueurs de la sélection de Côte d'Ivoire, victorieuse de la dernière Coupe d'Afrique des nations de football, a-t-on appris de sources concordantes.

« Le premier ministre Duncan m’a reçu ce matin. Nous avons parlé de la fin de ma mission au sein du gouvernement, à la demande du président de la République », a indiqué M. Lobognon sur son compte twitter.

« J’ai été heureux de servir mon pays à ce poste. Et je reste encore disponible pour le servir ailleurs », a-t-il ajouté tout en souhaitant « bonne chance » à son successeur.

Un conseil des ministres devrait se tenir dans l’après-midi pour rendre officiel cette décision.

M. Lobognon « nous a annoncé la nouvelle de son départ du gouvernement ce matin » a affirmé à l’AFP, Fernand Dedeh, son conseiller en communication. Le désormais ex-ministre, est « en train de ranger ses affaires dans son bureau » a souligné M. Dedeh, qui était à ses côtés, mercredi.

Alain Lobognon fait les frais de l’affaire des primes impayées des joueurs et membres de l’encadrement technique de la sélection nationale, victorieuse de la CAN-2015, disputée en Guinée Equatoriale (17 janvier – 8 février).

Le 23 avril dernier, le milieu de terrain de l’équipe nationale, Geoffroy Serey Dié, s’était plaint de ne pas avoir reçu les primes de matches promises.

« Il y a des joueurs dont je fais partie qui n’ont pas eu leur argent. Nous avons gagné la CAN, on nous doit de l’argent, il faut payer », s’était lamenté le joueur de Stuttgart.

Le gouvernement ivoirien a diligenté une enquête sur les primes impayées des joueurs et des membres de l’encadrement de la sélection de Côte d’Ivoire, victorieuse de la dernière Coupe d’Afrique des nations de football, a annoncé mercredi son porte-parole, Bruno Koné.

« Toutes les personnes qui auront fauté dans cette affaire seront punies », avait assuré M. Koné mercredi dernier, ajoutant que « la première sanction prise » concernait « le régisseur désigné par le trésor public pour la gestion des fonds à la CAN-2015 », qui a été « démis de ses fonctions ».

Pour sa part, le président ivoirien Alassane Ouattara a récompensé les 23 vainqueurs de la CAN-2015, pour plus de 90. 000 euros de primes chacun, la moitié sous la forme d’une maison et l’autre moitié en espèce.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte