Politique

Kerry remercie Djibouti de son aide au Yémen

Kerry remercie Djibouti de son aide au Yémen

Kerry remercie Djibouti de son aide au Yémen © AFP

Le secrétaire d’Etat John Kerry est arrivé à Djibouti mercredi pour remercier ce petit pays de la Corne de l’Afrique de son aide pour l’accueil d’Américains qui ont fui le Yémen tout proche et pour sa participation à la lutte contre les shebab en Somalie voisine.

Il s’agit de la première visite d’un chef de la diplomatie américaine dans cette ancienne colonie française, pays stratégique, où les Etats-Unis possèdent une base militaire.

« Djibouti apporte une contribution très importante pour repousser l’extrémisme », a déclaré M. Kerry en visitant une mosquée de la ville en compagnie de responsables djiboutiens.

Dernière étape d’une tournée en Afrique de l’Est qui l’a conduit au Kenya et en Somalie, le ministre américain s’est entretenu à Djibouti avec le président Omar Guelleh, sans que rien ne filtre pour l’instant de la rencontre. Il doit aussi se rendre sur la base américaine Lemmonier, selon le département d’Etat.

Par sa géographie, placé au bord du détroit stratégique de Bab el-Mandeb, Djibouti se retrouve depuis des semaines en première ligne pour certaines des conséquences humanitaires de la guerre au Yémen qui a commencé à la fin mars.

Plus d’un demi-millier d’Américains et leurs familles ont fui le Yémen par bateau et sont passés par Djibouti, avant de rejoindre éventuellement les Etats-Unis, selon Washington.

Le secrétaire d’Etat « remerciera le gouvernement djiboutien pour ses efforts au Yémen en termes d’assistance aux ressortissants américains », a indiqué un diplomate américain.

Djibouti est également partie prenante en Somalie de la force militaire de l’Union africaine qui, avec l’appui des Etats-Unis, combat les islamistes shebab somaliens affiliés à Al-Qaïda.

Rappelant que Djibouti avait été, comme le Kenya, victime d’attentats de ces insurgés somaliens, le diplomate américain a expliqué que John Kerry discuterait avec ses hôtes de « la manière de répondre plus efficacement à la menace que posent les shebab dans la région ».

Au plan humanitaire, Djibouti accueille depuis longtemps des réfugiés somaliens et dorénavant également des Yéménites, a relevé un autre diplomate du département d’Etat.

Avant Djibouti, John Kerry a passé trois jours au Kenya, entrecoupés mardi d’une visite historique et symbolique de quelques heures à Mogadiscio pour saluer les « progrès » de la Somalie, plus de 20 ans après la débâcle militaire des Etats-Unis dans ce pays toujours en guerre.

Le secrétaire d’Etat américain est attendu mercredi soir à Ryad, puis le lendemain à Paris.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte