Politique

Ebola: réouverture des écoles en Sierra Leone décalée au 14 avril

Ebola: réouverture des écoles en Sierra Leone décalée au 14 avril © AFP

Les écoles fermées depuis huit mois en Sierra Leone pour cause d'Ebola rouvriront le 14 avril, soit deux semaines après la date initialement annoncée, a appris l'AFP mercredi de sources officielles à Freetown.

Le ministre de l’Education, Minkailu Bah, a indiqué que les autorités mettaient en œuvre une série de mesures pour permettre une bonne rentrée le 14 avril dans tous les établissements scolaires, publics comme privés, fermés depuis fin juillet 2014, au moment de l’instauration de l’état d’urgence pour lutter contre l’épidémie.

La réouverture avait initialement été annoncée pour fin mars par les autorités en janvier, alors que l’épidémie commençait à refluer dans ce pays de quelque six millions d’habitants, qui compte le plus grand nombre de cas.

Ces mesures visent « à nous assurer que nos écoles sont sécurisées et désinfectées, afin que nos enfants puissent retourner à l’école » sans risque le 14 avril, a affirmé M. Bah.

Cependant, « les enfants dans des zones placées en quarantaine (au 14 avril) ne pourront pas aller à l’école, et les écoles dans ces zones demeureront fermées », a-t-il précisé.

Un responsable de l’Inspection scolaire, Prince Cole, a indiqué à l’AFP que des opérations de désinfection étaient en cours dans quelque 9. 000 établissements à travers le pays, et que des efforts sont aussi faits pour réhabiliter certaines de leurs infrastructures.

Selon lui, les autorités ont débloqué 67 milliards de leones (plus de 13,8 millions d’euros) pour la construction de toilettes dans plus de 2. 700 écoles, ainsi que de puits, et la mise en place de pompes manuelles.

Sylvester Meheux, président d’une organisation de directeurs d’écoles secondaires, s’est déclaré « impatient de remettre les quelque 1,7 millions d’élèves sur la voie de l’apprentissage, car la fermeture des écoles a eu des conséquences désastreuses pour nombre d’entre eux, particulièrement les filles », en référence aux grossesses précoces.

L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, la plus grave depuis l’identification du virus en Afrique centrale en 1976, est partie en décembre 2013 du sud de la Guinée avant de se propager au Liberia et à la Sierra Leone voisins.

Selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) arrêté au 25 mars, nettement sous-évalué de l’aveu même de l’OMS, elle a fait plus de 10. 300 morts – dont 3. 747 identifiés en Sierra Leone – sur quelque 25. 000 cas, à plus de 99% dans ces trois pays.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte