Politique

Mohammed VI en Guinée: signature d’une vingtaine d’accords

| Par AFP
Mohammed VI en Guinée: signature d’une vingtaine d’accords

Mohammed VI en Guinée: signature d'une vingtaine d'accords © AFP

Le Maroc et la Guinée ont signé lundi soir une vingtaine d’accords et de conventions dans le cadre de leur coopération, quelques heures après l’arrivée à Conakry du roi Mohammed VI pour une visite officielle de trois jours, a constaté un journaliste de l’AFP.

Ces accords et conventions concernent différents secteurs: pêche, agriculture, commerce, tourisme, urbanisme, hydraulique, énergie et mines, a-t-on indiqué lors de la cérémonie de signature qui s’est déroulée en présence du souverain marocain et du président guinéen Alpha Condé.

Les deux dirigeants avaient auparavant eu un entretien en tête-à-tête, le deuxième depuis l’arrivée, lundi après-midi, de Mohammed VI, qui a eu droit à un accueil populaire, des milliers de personnes l’ayant acclamé sur le parcours de son cortège de l’aéroport jusqu’au centre-ville de Conakry.

Dans une allocution après la signature des accords, le président Condé a annoncé que le Palais des Nations, complexe de bâtiments publics proche du siège du Palais présidentiel, a été rebaptisé Mohammed V, du nom du grand-père du roi du Maroc. Ce complexe construit au début des années 1990 a été « témoin de certains grands faits » de l’histoire de la Guinée, et après avoir subi des bombardements lors d’une mutinerie militaire en 1996, il a été laissé « à l’abandon pendant 15 ans », a expliqué M. Condé.

« Depuis un an et ce, grâce à la dextérité et au savoir-faire d’une société marocaine, nous avons pu reconstruire ce palais. Et le roi Mohammed VI est la première personnalité à avoir habité ce palais » réhabilité, « nous sommes tombés d’accord de donner le nom du palais à une éminente personnalité du continent qui a joué un grand rôle dans la libération et l’unité africaines (. . . ), c’est le roi Mohammed V », a-t-il déclaré.

Le roi du Maroc, accompagné d’une forte délégation, séjournera en Guinée jusqu’à mercredi, selon un programme officiel.

Mohammed VI et Alpha Condé doivent visiter un hôpital militaire marocain de campagne au Palais du peuple, siège de l’Assemblée nationale à Conakry, où des milliers de personnes reçoivent depuis une dizaine de jours des soins gratuits.

Ils poseront également la première pierre de projets immobiliers pour la police guinéenne dans la capitale.

Mohammed VI doit quitter Conakry mercredi après-midi après avoir visité une usine de ciment et inauguré une unité industrielle créée par des opérateurs guinéens et marocains.

La Guinée est la troisième étape d’une tournée qu’il effectue depuis le 18 février en Afrique subsaharienne, qui l’a déjà mené au Mali et en Côte d’Ivoire. Il doit se rendre ensuite au Gabon, dernière étape de son périple.

Le Maroc a quitté il y a trente ans l’Organisation de l’unité africaine (OUA), devenue Union africaine (UA) pour protester contre la reconnaissance par cette organisation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD, soutenue par l’Algérie) sur un territoire qu’il revendique. Toutefois, le royaume s’investit de plus en plus en Afrique subsaharienne.

Le ministre guinéen des Affaires étrangères, François Lonseny Fall, a affirmé que la Guinée soutenait le plan proposé par le Maroc pour une autonomisation du Sahara occidental, dans un entretien à la presse marocaine en prélude à la visite du roi Mohammed VI à Conakry.

« La Guinée défend et soutient la proposition d’autonomie, et nous allons réaffirmer cette position » lors du séjour du souverain marocain, a indiqué M. Fall. Il a par ailleurs dit que son pays « se battra pour que le Maroc revienne au sein de l’organisation panafricaine ». « Il faut que le Maroc retrouve son siège légitime au sein de l’UA et qu’il y joue pleinement son rôle », a-t-il déclaré.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer