Politique

Nigeria : ouverture d’un méga-centre commercial à Kano malgré l’insécurité

Nigeria : ouverture d'un méga-centre commercial à Kano malgré l'insécurité © AFP

Un méga-centre commercial de plus de 100 millions de dollars a ouvert ses portes jeudi à Kano, la grande ville du nord du Nigeria, en dépit de l'insécurité qui règne dans cette région avec l'insurrection du groupe islamiste Boko Haram.

Le nouveau centre commercial Ado Bayero a coûté 110 millions de dollars (80 millions d’euros) et se présente comme le plus grand du Nigeria. Sa construction a duré trois ans.

Des centaines de Nigérians aisés ou de la classe moyenne ont afflué dans le centre dès son ouverture. Des gardes de sécurité privés fouillaient les véhicules à la recherche d’armes ou d’explosifs et des policiers armés surveillaient le centre.

Parmi les enseignes présentes, on trouve la multinationale de distribution sud-africaine Shoprite, qui a investi 20 millions de dollars dans son magasin.

« Kano, une ville commerciale, avec sa population dense, offre beaucoup d’opportunités que nous voulons saisir », a déclaré à l’AFP le directeur du magasin Shoprite, Adulhakeem Abdulganiyu.

Avec plus de trois millions d’habitants, Kano est la plus grande ville et la principale place commerciale du nord du Nigeria.

Kano a souffert ces dernières années sur le plan économique, même avant le début de l’insurrection islamiste qui a fait des milliers de morts depuis 2009 dans le nord et le nord-est du Nigeria.

Des centaines d’usines ont fermé à cause des pannes d?électricité et de la concurrence des produits asiatiques. Le taux de chômage à Kano, réputée autrefois pour ses usines de textiles et ses tanneries, est le plus élevé du Nigeria, selon le gouvernement. En 2011, le Bureau national des statistiques a compté que les deux tiers de la population étaient au chômage.

Les entreprises, y compris les firmes étrangères, ont aussi délocalisé ou fermé à cause de la menace que fait peser Boko Haram, qui lance régulièrement des attaques meurtrières et dévastatrices dans la ville et sa région.

Mais pour le patron du magasin Shoprite, Adulhakeem Abdulganiyu, les violences ne doivent pas empêcher les entreprises de s’installer. « Si nous continuons à dire que nous ne pouvons pas venir à cause de l’insécurité, nous n’avancerons jamais », dit-il.

Pour Mohammed Hayatudden, l’un des propriétaires du centre commercial, « le Nigeria est un grand pays avec un grand marché, c’est pourquoi l’Afrique du Sud et d’autres pays y investissent ».

Le Nigeria, peuplé de 170 millions d’habitants, est le premier producteur de pétrole d’Afrique et la deuxième puissance économique du continent derrière l’Afrique du Sud.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte