Politique

RDC: la rébellion a attaqué en violation de son cessez-le-feu

La rébellion de Laurent Nkunda a « lancé des attaques » dimanche dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), en violation de son propre cessez-le-feu, a affirmé lundi la Mission des Nations unies en RDC (Monuc) dans un communiqué.

Par
Mis à jour le 17 novembre 2008 à 13:47

RDC: la rébellion a attaqué en violation de son cessez-le-feu © AFP

« Dimanche 16 novembre 2008, les forces du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) ont lancé des attaques et pris le contrôle » de plusieurs petites localités de l’est de la RDC, a expliqué la Monuc, accusant la rébellion d’avoir déclenché les hostilités alors que jusqu’à présent armée et CNDP s’en rejetaient la responsabilité.

« La Monuc dénonce les actes de violations enregistrés sur le terrain et invite les parties à respecter le cessez-le-feu pour ne pas aggraver d’avantage la situation humanitaire », a-t-elle ajouté.

Interrogé par l’AFP, le porte-parole de la Monuc à Kinshasa, Madnodje Mounoubaï, a précisé que la Monuc faisait référence au cessez-le-feu unilatéral décrété le 29 octobre par le CNDP.

Les combats dimanche ont eu lieu alors que le chef rebelle Laurent Nkunda réaffirmait, à la suite de son entretien avec l’envoyé spécial de l’ONU pour la RDC, Olusegun Obasanjo, que son mouvement respectait le cessez-le-feu qu’il a décrété.