Politique

30.000 spectateurs à Fès contre la pauvreté… et pour voir Zizou

« Zizou, Zizou! »: 30. 000 spectateurs marocains ont bravé lundi soir le froid de Fès (centre) pour soutenir la lutte contre la pauvreté et rendre hommage à Zinédine Zidane, vedette d’un match de gala organisé par les Nations Unies.

Par
Mis à jour le 18 novembre 2008 à 13:11

30.000 spectateurs à Fès contre la pauvreté… et pour voir Zizou © AFP

Debouts comme un seul homme, les spectateurs ont applaudi chaleureusement Zidane lorsque l’ancien capitaine de l’équipe de France a foulé la pelouse du stade de Fès.

Un lâcher de ballons rouges et verts, aux couleurs du drapeau marocain, a donné le coup d’envoi de ce match entre les « amis de Zidane et les amis de Ronaldo », tous deux étant ambassadeurs du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement).

Une quarantaine d’anciens professionnels venus d’Europe, d’Afrique et d’Amérique du Sud ont participé à ce match, dont les recettes iront à la réalisation, au Maroc, de projets au profit des démunis.

Cette rencontre, disputée tous les ans depuis 2003 et qui s’est soldée par un match nul (6-6), est destinée à faire prendre conscience de « l’importance des objectifs du millénaire pour le développement ». Ceux-ci visent à réduire de moitié la pauvreté dans le monde d’ici à 2015.

Selon une enquête publiée en juin par le Haut commissariat marocain au plan (HCP), il reste au Maroc 2,8 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté. L’enquête a toutefois révélé qu’elle avait reculé de 40% en six ans.

Lundi soir à Fès, Ronaldo a montré des signes de fatigue et n’a joué que 20 minutes, sans fournir de gros efforts physiques.

Zidane, lui, a conservé sa fraîcheur et sa technique, deux ans après avoir pris sa retraite.

Ses passes précises, ses dribbles et un but remarquable, marqué en angle fermé, ont été ovationnés par les supporteurs, qui scandaient son nom.

« Fès est fière d’accueillir ce match de solidarité contre la pauvreté, car la cité célèbre le 1200e anniversaire de sa fondation », a déclaré à l’AFP la ministre des Sports Nawal Moutawakil, en marge d’une réception où Ronaldo lui a remis un cadeau du PNUD pour les efforts qu’elle déploie en faveur du sport marocain.

« Ce match contre la pauvreté est un réel moyen de rapprocher les peuples », a ajouté la ministre des Sports.

Zinédine Zidane a, de son côté, assuré à l’AFP qu’il poursuivrait le « combat contre la pauvreté dans le monde ».

« Le fait d’être aujourd’hui en Afrique est un plus. Tous les gens ce soir (lundi) à Fès se sentent concernés. On se réunit pour la bonne cause. C’est un message fort: il faut éradiquer la pauvreté ou, du moins, la réduire à moyen terme en Afrique », a souligné l’ancien capitaine des Bleus.

La directrice du PNUD à Genève, Cecile Molinier, a affirmé à l’AFP que le match de Fès était un « acte de solidarité de la part d’un pays émergent ». « Des milliers de billets ont été achetés par des Marocains en signe de soutien. C’est un geste symbolique qui force l’admiration. « 

Après ce match, le PNUD envisage d’appeler prochainement à la « création d’un fonds mondial auquel contribueraient les pays riches pour atténuer la pauvreté dans le monde », a-t-elle poursuivi.

« Il ne faut pas que la crise financière internationale marginalise davantage les pays pauvres, notamment en Afrique. Ces derniers ont besoin de nous en ces moments difficiles », a-t-elle insisté.

En 2009, les organisateurs espèrent organiser la 7e édition du match contre la pauvreté à Dubai (Emirats arabes unis).