Politique

RDCongo: la rébellion a entamé le retrait de ses troupes sur un des fronts, selon l’ONU

La rébellion de Laurent Nkunda a entamé, comme elle l’a annoncé mardi, le retrait unilatéral de ses troupes sur un des fronts dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris mercredi auprès de la Mission de l’ONU dans ce pays.

Par
Mis à jour le 19 novembre 2008 à 08:00

RDCongo: la rébellion a entamé le retrait de ses troupes sur un des fronts, selon l’ONU © AFP

Les rebelles « sont en train de se retirer de plusieurs localités », a déclaré à l’AFP le porte-parole militaire de la mission onusienne, le lieutenant-colonel Jean-Paul Dietrich.

« Le processus est toujours en cours », les casques bleus « patrouillent dans la région et observent les redéploiements » des troupes rebelles, a-t-il précisé.

Ce retrait s’est opéré notamment sur l’axe Kanyabayonga-Nyanzale et sur l’axe Kabasha-Kiwanja, situés à environ 80 km au nord-ouest et au nord de Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu.

Il ne concerne pas le front le plus sensible, celui situé à une quinzaine de kilomètres de Goma, ville d’un demi-million de personnes et capitale de la province du Nord-Kivu.

Mardi, la rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) avait, à l’issue d’une réunion de son comité politique, annoncé ce retrait pour donner « une chance à la paix ».