Politique

Zimbabwe: privés de visas, Annan et Carter rencontrent l’opposant Tsvangirai à Johannesburg

L’ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan et l’ex-président américain Jimmy Carter, interdits d’entrée au Zimbabwe, ont rencontré samedi le chef de l’opposition zimbabwéenne Morgan Tsvangirai à Johannesburg, a indiqué leur porte-parole.

Par
Mis à jour le 22 novembre 2008 à 17:56

Zimbabwe: privés de visas, Annan et Carter rencontrent l’opposant Tsvangirai à Johannesburg © AFP

« Ils se sont rencontrés autour de l’heure du déjeuner », a indiqué la porte-parole qui ne souhaite pas dévoiler son nom. « Je ne suis pas en mesure de décrire la nature de leur conversation, mais elle portait (. . . ) sur la crise humanitaire », a-t-elle ajouté.

Les deux ex-leaders devaient se rendre samedi matin, en compagnie de l’épouse de Nelson Mandela et défenseur des droits de l’Homme Graça Machel, pour une mission humanitaire au Zimbabwe au nom du groupe de réflexion « The Elders » (« les Anciens »).

Ils ont toutefois dû annuler à la dernière minute leur mission, le régime du président Robert Mugabe leur ayant interdit l’entrée sur le territoire zimbabwéen.

Aucune explication écrite ne leur a été fournie, mais le quotidien d’Etat The Herald les avait accusés jeudi de vouloir se mêler des négociations en cours entre MM. Tsvangirai et Mugabe sur un éventuel gouvernement d’union.

Les deux camps doivent reprendre la semaine prochaine en Afrique du Sud leurs discussions pour tenter d’appliquer un accord de partage du pouvoir signé le 15 septembre mais qui reste lettre morte à l’heure actuelle.

L’impasse politique se double d’un effondrement de l’économie caractérisé par une hyperinflation inouïe à plus de 231 millions %, 80% de chômage et une production au point-mort.

Près de la moitié de la population aura besoin d’une aide alimentaire en janvier et une épidémie de choléra a fait près de 300 morts et menace de s’étendre, selon l’ONU.