Politique

Guinée-Bissau: tirs contre la résidence du président

Des soldats ont tiré dimanche matin à Bissau contre la résidence du président bissau-guinéen Joao Bernardo Vieira qui a appelé son voisin le président sénégalais Abdoulaye Wade, a indiqué à l’AFP la présidence sénégalaise en évoquant une « mutinerie ».

Par
Mis à jour le 23 novembre 2008 à 07:53

Guinée-Bissau: tirs contre la résidence du président © AFP

« Il y a eu une mutinerie. Le président bissau-guinéen a appelé le président Wade pour l’informer que des soldats avaient ouvert le feu sur sa résidence », a indiqué le porte-parole du chef de l’Etat sénégalais El Hadji Amadou Sall. En début de matinée, la « situation était apparemment maîtrisée », a-t-il ajouté.

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping, a exprimé dimanche dans un communiqué transmis à l’AFP sa « très grave préoccupation » suite à « la dégradation de la situation » en Guinée Bissau où les résultats des législatives sont attendus. M. Ping « suit avec une très grave préoccupation les informations faisant état d’une dégradation de la situation à Bissau », indique le communiqué de l’UA.

« Le Président de la Commission rappelle que ces développements interviennent après les élections législatives qui se sont tenues en Guinée Bissau dans des conditions jugées satisfaisantes par l’ensemble des observateurs internationaux, y compris ceux de l’UA », ajoute le texte. « Ces élections, qui ont donné une forte majorité au PAIGC, ont connu une participation massive, attestant ainsi l’attachement du peuple bissau-guinéen à la démocratie.

M. Ping rappelle « le rejet total par l’UA de tout changement anti-constitutionnel de gouvernement et condamne par avance toute tentative de prise du pouvoir par la force », et « appelle l’ensemble des acteurs politiques bissau-guinéens à saisir l’occasion du bon déroulement des élections législatives pour approfondir le processus démocratique dans leur pays et s’atteler à relever les nombreux défis auquel il est confronté ».

Le Président Ping « est en contact avec le Président Joao Bernardo Viera, ainsi qu’avec des dirigeants de pays de la région et de la CEDEAO (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest), pour évaluer la situation et examiner les actions appropriées à prendre pour y faire face », conclu l’UA.

L’ex-parti unique de Guinée-Bissau, le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap vert (PAIGC), dirigé par l’ex-Premier ministre (2004-2005) Carlos Gomes Junior qui a globalement dominé la vie politique de l’ex-colonie portugaise depuis l’indépendance en 1974, a remporté sans surprise les élections législatives du 16 novembre, selon des résultats encore provisoires publiés vendredi.

Les résultats définitifs doivent être proclamés mercredi. Les Nations Unies ont jugé lundi que les élections avaient été dans l’ensemble « transparentes et ordonnées ».