Politique

RDC: l’OMS juge prématuré de faire des prédictions sur l’évolution d’Ebola

| Par AFP
RDC: l’OMS juge prématuré de faire des prédictions sur l’évolution d’Ebola

RDC: l'OMS juge prématuré de faire des prédictions sur l'évolution d'Ebola © AFP

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a jugé mardi prématuré de faire des prédictions sur l’évolution de l’épidémie d’Ebola qui touche la République démocratique du Congo et que Kinshasa estime « en bonne voie d’être maîtrisée ».

« Le nombre de cas et de morts progresse à un rythme similaire à ce que l’on a vu lors de récentes épidémies d’Ebola dans ce pays. A ce stade, on ne peut faire aucune prédiction sur l’évolution de la maladie ou de sa maîtrise éventuelle », indique l’OMS dans un communiqué diffusé à Kinshasa.

L’épidémie d’Ebola qui touche le pays s’est déclarée mi-août dans une région enclavée de la province de l’Equateur (Nord-Ouest). C’est la septième épidémie depuis l’apparition de cette maladie, en RDC, en 1976.

A l’issue d’un Conseil des ministres, samedi, les autorités congolaises avaient affirmé que l’épidémie était « en bonne voie d’être maîtrisée ». Dans un message transmis à l’AFP, le ministre de la Santé congolais, Felix Kabange Numbi, a indiqué mardi soir qu’elle avait fait 41 morts et que l’on comptait désormais 68 cas suspects, probables ou confirmés.

« Le dernier cas positif date du 18 septembre », a-t-il ajouté, indiquant que 13 personnes testées positivement avaient guéri.

Pour l’OMS, « l’un des défis les plus difficiles à relever pour comprendre et maîtriser l’épidémie est l’isolement de la zone affectée », très difficilement accessible, dans la forêt équatoriale à plus de 800 km au Nord-Est de Kinshasa.

L’agence onusienne note aussi que l’ »un des meilleurs atouts [pour combattre la maladie] est le haut niveau d’engagement et de dévouement » montré par le gouvernement pour en venir à bout.

Selon l’OMS et les autorités de Kinshasa, l’épidémie qui sévit en RDC est distincte de celle qui frappe l’Afrique de l’Ouest et a déjà fait plus de 2. 800 morts depuis le début de l’année.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer