Politique

Nigeria: les Etats-Unis ne croient pas à la mort du chef de Boko Haram

| Par AFP
Nigeria: les Etats-Unis ne croient pas à la mort du chef de Boko Haram

Nigeria: les Etats-Unis ne croient pas à la mort du chef de Boko Haram © AFP

Les Etats-Unis ne croient pas à la mort annoncée par l’armée nigériane du chef du groupe islamiste Boko Haram et sont déterminés à stopper cette organisation armée, a indiqué jeudi un diplomate américain.

« Je ne mets pas beaucoup de poids dans ces histoires tant que nous n’avons pas vu plus de preuves », a réagi ce responsable du département d’Etat, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York à laquelle assiste son ministre John Kerry.

L’armée nigériane a annoncé officiellement mercredi la mort d’Abubakar Shekau, chef emblématique de Boko Haram, mais cela peine à convaincre au Nigeria après plusieurs déclarations du même genre dans le passé.

« Les Nigérians ont annoncé plusieurs fois que le chef de Boko Haram était mort et à chaque fois nous nous rendons compte que ce n’est pas vrai », a encore commenté ce diplomate américain.

« J’ai lu récemment que quelqu’un ressemblant à Shekau ou qu’un imposteur avait été tué et puis j’ai lu par la suite que Shekau lui-même avait été tué », a ironisé le responsable.

La mort de Shekau a déjà été annoncée à plusieurs reprises depuis 2009 par des sources sécuritaires dans l’armée et la police du Nigeria. Elle a chaque fois été démentie par Boko Haram, vidéo de Shekau à l’appui.

Les Etats-Unis ont fait de la lutte contre ce puissant groupe armé islamiste du nord-est du Nigeria l’une de leurs priorités en Afrique. Notamment depuis l’enlèvement de plus de 200 lycéennes en avril, un rapt pour lequel Washington a dépêché des experts civils et militaires au Nigeria afin d’aider à retrouver les jeunes filles.

« Nous sommes toujours engagés à ramener ces filles chez elles », mais « c’est un énorme défi », a reconnu le diplomate du département d’Etat. Il a souligné que « l’objectif ultime » de Washington était de « stopper le terrorisme de Boko Haram dans le nord du Nigeria ».

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer