Politique

Ebola: l’Union africaine réclame plus de personnel

L’Union africaine a réclamé lundi l’envoi de plus de personnel pour « briser le cycle d’Ebola », lors d’une réunion de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) à Paris.

Par
Mis à jour le 6 octobre 2014 à 10:40

Ebola: l’Union africaine réclame plus de personnel © AFP

« Il est essentiel d’envoyer du personnel. Nous avons besoin de plus de ressources humaines pour briser le cycle d’Ebola », a déclaré la présidente sud-africaine de la Commission de l’UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, en ouvrant le Forum économique international sur l’Afrique de l’OCDE.

« Les infrastructures sont bienvenues mais les infrastructures seules ne règleront pas le problème, nous avons besoin de ressources humaines », a-t-elle souligné.

La Guinée, le Liberia et Sierra Leone, les pays les plus touchés par cette épidémie de fièvre hémorragique, « n’ont pas assez de personnel de santé. Une partie a succombé à la maladie », a-t-elle ajouté.

Mme Dlamini-Zuma a précisé que ces pays avaient revu leurs prévisions de croissance à la baisse en raison d’Ebola et souligné l’importance des structures de santé et d’éducation pour lutter contre ces maladies et donc pour le développement.

La fièvre hémorragique virale a fait 3. 439 morts sur 7. 478 cas enregistrés en Afrique de l’Ouest, selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), arrêté au 1er octobre.