Politique

L’ex-homme d’affaires Rafik Khalifa condamné par défaut à 5 ans de prison

Rafik Khalifa, l’ex-golden boy algérien emprisonné à Alger, a été condamné par défaut mardi à Nanterre à cinq ans de prison pour avoir détourné des millions d’euros lors de la faillite de son groupe en 2002.

Par
Mis à jour le 7 octobre 2014 à 11:05

L’ex-homme d’affaires Rafik Khalifa condamné par défaut à 5 ans de prison © AFP

L’ancien homme d’affaires devra également s’acquitter d’une amende de 375. 000 euros. Pour le tribunal correctionnel de Nanterre, il a organisé « le pillage » de sa société juste avant sa liquidation, en « la vidant de certains de ses actifs les plus significatifs »: voitures de luxe, appartements dans les beaux quartiers de Paris et une propriété à Cannes de 35 millions d’euros. Écroué à Londres depuis 2007, Rafik Khalifa a été extradé vers Alger fin 2013 et n’a pas assisté à son procès. Un mandat d’arrêt a été délivré à son encontre par le tribunal.