Politique

Madagascar: la Transition nomme un nouveau maire pour Antananarivo

| Par AFP
Madagascar: la Transition nomme un nouveau maire pour Antananarivo

Madagascar: la Transition nomme un nouveau maire pour Antananarivo © AFP

Le ministère de l?Intérieur de l’actuel régime malgache a nommé vendredi un nouveau Président de Délégation Spéciale (PDS) pour gérer les affaires de la Commune Urbaine d?Antananarivo (CUA), a rapporté samedi à l?AFP la directrice de la communication de la CUA.

Edgard Razafindravahy remplace Michèle Ratsivalaka, promue conseillère spéciale du président de la Haute Autorité de la Transition (HAT) Andry Rajoelina en charge des affaires sociales, a précisé Cathy Ramarotandro.

M. Razafindravahy est un important opérateur économique de Madagascar et a été présenté comme l’un des symboles des « victimes économiques » du régime du président évincé Marc Ravalomanana.

Président directeur général du groupe Prey, M. Razafindravahy est propriétaire de plusieurs entreprises dans le secteur agro-alimentaire, dans les services et les medias.

En 1996, il avait racheté une minoterie, la Kobama, jusqu?alors société d?Etat. Concurrencée à partir de 2007 par la minoterie du groupe Tiko, propriété de Marc Ravalomanana, la Kobama a du fermer en février 2009.

Depuis un mois, la maire d?Antananarivo Michèle Ratsivalaka était contestée au sein de son équipe municipale: le conseil municipal l’avait destituée le 15 juillet lors d’un vote de défiance.

Mme Ratsivalaka avait été nommée le 4 février par M. Rajoelina, alors maire d’Antananarivo: ce dernier menait alors la contestation populaire contre le président Ravalomanana. S’étant autoproclamé « en charge des affaires du pays », il avait jugé qu’il ne pouvait plus assurer la gestion de la capitale.

Le poste de maire de la capitale est stratégique dans la vie politique malgache. Tant MM. Ravalomanana que Rajoelina ont débuté leur ascension politique par la mairie d’Antananarivo.

Lâché par l’armée, Ravalomanana avait remis le 17 mars ses pouvoirs à un directoire militaire qui les avait immédiatement transférés à Andry Rajoelina, alors principal opposant au régime, devenu depuis le nouvel homme fort de Madagascar.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte