Politique

Ebola: le Maroc, pays hôte, demande le report de la CAN-2015

Le gouvernement marocain a demandé le report de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN-2015), prévue du 17 janvier au 8 février dans le royaume, en raison de l’épidémie de fièvre Ebola qui sévit dans l’ouest du continent, a annoncé vendredi soir le ministre de la Jeunesse et des sports.

Par
Mis à jour le 10 octobre 2014 à 22:47

Ebola: le Maroc, pays hôte, demande le report de la CAN-2015 © AFP

Selon la même source, citée par l’agence MAP, « une délégation officielle » marocaine rencontrera « la semaine prochaine » le président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou, « pour examiner les mesures de mise en œuvre de ce report ».

Cette demande fait suite à « la décision du ministère (marocain) de la santé d’éviter les rassemblements auxquels prennent part des pays touchés par le virus Ebola », est-il encore précisé.

La pire épidémie d’Ebola de l’histoire, qui touche essentiellement trois pays d’Afrique de l’Ouest (Guinée, Liberia et Sierra Leone) a désormais dépassé le cap des 4000 morts, tandis que les craintes à l’échelle mondiale ont été renforcées par l’apparition des premiers cas hors du continent africain, aux Etats-Unis et en Espagne.

Le Maroc, où aucun cas n’a été recensé à ce jour, doit accueillir pour la deuxième fois de son histoire la plus prestigieuse compétition africaine de football, entre le 17 janvier et le 8 février prochains, à Tanger, Rabat, Marrakech et Agadir. Le tirage au sort est prévu le 26 novembre à Rabat.

Fin août, le gouvernement du royaume avait annoncé la mise en place d’une « commission nationale » chargée de préparer un « plan sanitaire » contre Ebola dans la perspective de la CAN, une épreuve à laquelle doivent participer seize nations.

Les qualifications pour cette compétition sont en cours et le Maroc, qui a jusque-là affiché une solidarité à toute épreuve envers les pays touchés par l’épidémie, accueille samedi soir à Casablanca une rencontre entre la Guinée et le Ghana.

Le royaume est également le seul pays, via sa compagnie nationale Royal Air Maroc, à avoir maintenu des liaisons aériennes avec les pays frappés de plein fouet par Ebola.