Ministère de la Formation Professionnelle et des Métiers Tchad Emploi & Formation Date limite : 12-01-2022

Recrutement d’un cabinet d’ingénierie

Recrutement d’un cabinet d’ingénierie pour les études de dimensionnement et architecturales de la construction d’un centre de formation technique et professionnelle

23 novembre 2021 à 12h44  -  Mis à jour le 23 novembre 2021 à 12h44

UNITE DE COORDINATION

Projet de Développement des Compétences pour l’Employabilités des Jeunes (PDCEJ

AVIS A  MANIFESTATION D’INTERET  N°004 / MFPM/DG/ PDCEJ/ 2021 POUR LE RECRUTEMENT D’UN CABINET D’INGENIERIE POUR LES ETUDES DE DIMENSIONNEMENT ET ARCHITECTURALES DE LA CONSTRUCTION D’UN CENTRE DE FORMATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE 

I-CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Le Gouvernement de la République du Tchad a obtenu un financement de l’Association Internationale de Développement (DON n° 4990 IDA) pour la mise en œuvre du Projet de Développement des Compétences pour l’Employabilité des Jeunes (PDCEJ). Il se propose d’utiliser une partie du montant de ces fonds pour effectuer des paiements autorisés au titre du contrat relatif au recrutement d’un cabinet d’ingénierie pour les études de dimensionnement et architecturales en vue de la construction d’un nouveau Centre de Formation Technique et professionnelle (CFTP).

Le Tchad, pays enclavé d’Afrique centrale, a une superficie de 1 284 000 km². Sa population est estimée à 16,2 millions d’habitants en 2020 soit une densité de 12 ,7 habitants/km2. La proportion de La population âgée de 15-64 ans est évaluée à 46,5%. Les hommes représentent plus de 49% contre peu moins de 51% des femmes.

Le secteur privé qui devrait embaucher massivement les demandeurs d’emplois, est dominé par des entreprises informelles. Cette situation indique clairement le faible rythme de modernisation de l’activité économique du pays. Cela n’encourage ni la croissance économique ni la création d’emplois décents.

En vue de promouvoir le développement de la formation technique et professionnelle, et de l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi, le Gouvernement tchadien a décidé, la construction d’un nouveau Centre de Formation Professionnelle et Technique (CFPT) à Sarh chef-lieu de la Province du Moyen Chari

  1. OBJECTIFS DES ETUDES
  2. Objectif global 

 La présente étude se propose d’élaborer un dossier technique portant sur la création d’un Centre de Formation Technique et Professionnelle à Sarh dans la province du Moyen-Chari en vue d’accroitre les capacités de formation dans les structures de formation professionnelle au Tchad et de diversifier les filières, spécialités et niveaux de formation. La nouvelle structure est appelée à répondre aux exigences en qualifications des secteurs porteurs de croissance et d’emplois particulièrement dans la région d’implantation du centre. Elle est appelée également à délivrer des formations de durées variables destinées à faciliter l’insertion des jeunes en emploi en tant que salariés ou indépendants.  Sa configuration et ses objectifs seront définis dans le cadre d’une large concertation avec les professionnels des divers corps de métiers de la région. Elle fonctionnera selon un schéma basé sur un partenariat avec les secteurs productifs. Elle développera à ce titre des renforcements de capacités en réponse à des besoins spécifiques exprimés par les demandeurs.

 

  1. Objectifs spécifiques

L’étude vise à analyser dans la partie A, l’environnement économique et les opportunités d’emploi ou de création d’activités indépendantes dans la zone du projet. La partie B du rapport fera le lien entre le diagnostic et le dimensionnement de l’établissement.  Enfin la partie C s’occupera de la conception du plan architectural en rapport avec le rapport de dimensionnement.

PARTIE A : études diagnostiques

  • Analyser le contexte de la formation dans la zone du projet ;
  • Analyser les besoins actuels et prévisibles en qualifications ;
  • Analyser la demande du marché d’emploi et des opportunités d’insertion des jeunes ;
  • Décrire les enjeux, défis et opportunités de création d’un CFTP

 

PARTIE B : rapport entre le diagnostic et le dimensionnement du CFTP

Dans cette partie l’étude vise à :

  • Décrire les filières, spécialités et niveaux de qualification et les modes de formation les plus adaptés ;
  • Proposer les capacités en termes d’effectifs et les flux de formation ;
  • Proposer une organisation pédagogique des enseignements ;
  • Définir les besoins en référentiels de formation et proposer les modalités de leur élaboration ;
  • Proposer une organisation administrative et financière du centre, basée sur les principes de l’autonomie et du partenariat avec le secteur privé (modèle économique) ;
  • Définir les besoins en personnel formateur et en personnel d’appui ainsi que les niveaux de recrutement et proposer un plan de formation technique et pédagogique de ce personnel avec un descriptif des tâches principales des responsables clés ;
  • Définir les besoins en infrastructures en particulier les espaces de formation et la configuration des locaux (programme fonctionnel) incluant les ateliers, les laboratoires, salles de cours, salle informatique et bibliothèque, l’administration et les espaces des enseignants, l’espace de vie (optionnel) à savoir l’hébergement, cuisine, réfectoire, infirmerie et terrains de sport ;
  • Dresser une liste des équipements et des acquisitions ;
  • Etablir une évaluation du coût des investissements à réaliser à savoir :
  • coût des études ;
  • coût des équipements ;
  • coût de la formation du personnel formateur ;
  • coût de l’assistance technique (accompagnement dans la mise en œuvre des formations) ;
  • coût de la logistique du centre ;
  • coût de l’élaboration des différents référentiels de formation pour les niveaux de qualifications retenus ;
  • coût détaillé des constructions ;
  • coût de l’assistance technique nécessaire pour l’accompagnement dans la mise en route du centre.
  • Proposer une planification de mise en œuvre du projet

 

PARTIE C : Etudes architecturales et techniques

Etudes préliminaires et études d’esquisses

  1. Prise de connaissance et collecte des données – analyse, rationalisation des programmes
  2. Partie architecturale
  3. Etudes d’Avant-Projet Détaillé (APD)
  4. Dossier d’Appel d’Offre (DAO)
  5. Sélection des offres

Le cabinet assistera l’Unité de Coordination du Projet dans :

  • Le dépouillement des offres,
  • La vérification de la conformité du projet,
  • L’analyse comparative détaillée des offres,
  • La mise au point nécessaire dans le respect de l’enveloppe financière,
  • La production d’un rapport d’analyse des offres.

 

III. RESULTATS ATTENDUS

Il est attendu du cabinet un rapport détaillé portant sur les activités indiquées ci-dessus et comprenant notamment les éléments ci-après :

  • une esquisse d’un plan de développement du nouveau centre  basé sur les  besoins  en qualifications, les opportunités d’insertion des jeunes  et les conclusions de l’atelier prévu à l’issue de  la phase A. ;
  • un document provisoire de projet (DPP) décrivant l’ensemble des besoins indiqués dans la partie B des activités, en particulier un descriptif des infrastructures pédagogiques à construire et les référentiels et modules de formation suivant l’APC.
  • Un document décrivant l’ensemble des besoins indiqués dans la partie C et conformément à la partie B à savoir :
  1. Un plan architectural
  2. Etude d’Avant-Projet Détaillée(APD)
  3. Un dossier d’exécution : études techniques
  • Des documents d’évaluation technique et financière des offres des entreprises. Par ailleurs, le consultant assistera le maître d’ouvrage lors des séances de dépouillement et d’analyse des offres, en tant que personne ressource.
  1. PROFIL, TACHES DU PRESTATAIRE ET EXIGENCES :

Ces missions doivent être réalisées par un cabinet de consultants, spécialisé dans le domaine de l’ingénierie de formation et d’architecture. Le Cabinet devra démontrer une expérience avérée dans la gestion des consultations d’envergure nationale et internationale et des consultations similaires. Pour la conduite de cette étude, le cabinet mettra à disposition les expertises suivantes :

  • Un Expert en ingénierie de formation, de niveau Bac +5 au moins, Chef de mission. Il justifiera d’au moins dix (10) années d’expériences générales et au moins cinq (5) dans les domaines de dimensionnement et de mise en place des dispositifs de formation à un niveau international et de préférence dans les pays en développement ;
  • Un Expert national possédant des compétences avérées dans l’analyse du paysage institutionnel, technique et opérationnel de la formation technique et professionnelle et du système éducation-formation et insertion tchadien ;
  • Un Expert international, architecte/ ingénieur génie civil, de niveau BAC +5 au moins, ayant au moins 10 ans d’expérience générale en matière de maîtrise d’œuvre dans le domaine des infrastructures et équipements scolaires
  • Un expert national, architecte/ingénieur génie civil, de niveau BAC+5 ayant au moins 10 ans d’expérience en matière de conception des plans architecturaux et des plans d’exécution des ouvrages , de gestion d’appels d’offres, de direction,  de supervision et  de contrôle des travaux avec  une bonne maitrise de la législation Tchadienne en matière des travaux publics et de génie civil .

 

V-DELAI  ET DUREE DES PRESTATIONS : Cinq (05) mois  y compris les périodes de validation de chaque rapport d’étape.

Le Ministère de la Formation Professionnelle et des Métiers ,  à travers la Coordination du PARSET 2 invite les candidats admissibles ayant le profil exigé ci- dessus à manifester leur intérêt à effectuer les prestations décrites.

Le Cabinet sera sélectionné en accord avec les procédures définies dans le Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs sollicitant le Financement de Projets d’Investissement (FPI) de la Banque Mondiale du 1er Juillet 2016 et révisés en novembre 2017 et août 2018.

Les Cabinets doivent fournir les informations indiquant qu’ils sont qualifiés pour exécuter les prestations susmentionnées. Ils soumettront leurs références concernant l’exécution des contrats analogues.

Les cabinets  intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires à l’adresse mentionnée ci – dessous. Les manifestations d’intérêt doivent être déposées à l’adresse mentionnée ci – dessous au plus tard le 12 janvier 2022 à 12 heures (heure Locale). Les réponses à l’avis à manifestation d’intérêt peuvent être envoyées sur support papier ou par voie électronique.

                                                                                                                             

N’Djamena le 01 décembre 2021

 

Coordination du PARSET2  sise Building de Moursal   B.P. 1174 N’Djaména – Tchad

Tél. 00 235 22 51 58 32 / Tél : 00(235) 66 22 16 02  Email : Barka_adams@yahoo.frmaladjone@yahoo.fr

 

LA DIRECTRICE GENERALE ADJOINTE

  KHADIDJA  SAKINE

 

Logo Min Education
Retour aux appels d'offres