Archives

Christine Robichon

Après avoir été en poste à Damas, Rabat, New York, Oran, Washington et Johannesburg, la diplomate française sera nommée prochainement ambassadrice au Soudan. Habituée des missions délicates, elle est une spécialiste du monde arabo-musulman. Dans les milieux onusiens, on raconte qu’en 1991 elle aurait refusé de siéger avec la délégation française lors de l’annulation de la fameuse résolution de 1975 assimilant le sionisme au racisme, alors qu’elle avait la charge du dossier.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte