Justice

Cameroun : les « exilés » de l’opération Épervier 

L'ancien Premier ministre camerounais Ephraïm Inoni, le 29 août 2012.

L'ancien Premier ministre camerounais Ephraïm Inoni, le 29 août 2012. © Jean Pierre Kepseu/Panapress/maxppp

Ces anciens dignitaires ont été lourdement condamnés. Certains ont été autorisés à quitter le pays tandis que d’autres, jugés en leur absence, n’ont jamais été recherchés…

Selon nos informations, l’ancien Premier ministre Ephraïm Inoni, 72 ans, vit ainsi en toute liberté dans le 16e arrondissement de Paris. « Chief » Inoni y est logé dans un petit appartement meublé par le gouvernement camerounais, qu’il a dirigé de 2004 à 2009. S’il semble mieux se porter, un retour au Cameroun – et en prison – n’est pas envisagé.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte

Toute l'actualité de l'Afrique anglophone

Analyse, débats, expertises... Pour comprendre l'Afrique de demain et d'aujourd'hui

arrow icon Découvrir theafricareport.com
Fermer

Je me connecte