Tourisme

Tourisme : le grand oral de Nadia Fettah peine à convaincre

| Par - à Casablanca
Nadia Fettah Alaoui, lors de l'Africa CEO Forum 2019 à Kigali.

Nadia Fettah Alaoui, lors de l'Africa CEO Forum 2019 à Kigali. © HIMBAZA Pacifique

Très diserte sur les mesures d’accompagnement du Tourisme, du Transport aérien et de l’Artisanat grippés par le Covid-19, la ministre est restée vague quant au plan de relance.

Tourisme, transport aérien, artisanat… ces trois secteurs sont évidemment touchés de plein fouet par la crise sanitaire du coronavirus. Du coup, l’intervention de la ministre Nadia Fettah Alaoui, le 8 juin, était très attendue par les parlementaires.

Les chiffres révélés par la responsable gouvernementale sont effarants : une baisse de 43 % des nuitées et de 15 % des revenus pendant les quatre premiers mois de l’année et un arrêt quasi total depuis le mois de mai pour les établissements hôteliers. Le gouvernement a d’ailleurs déployé plusieurs mesures pour atténuer l’impact sur les entreprises et les travailleurs du secteur. « 70 % des employés du tourisme déclarés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ont pu bénéficier des indemnités mensuelles », a expliqué Nadia Fettah aux députés.

« Être prêts » pour la reprise

Les opérateurs, de leur côté, ont eu droit à la suspension des paiements des cotisations sociales, et au report de leurs déclarations d’impôts et de leurs échéances de crédit. Une loi sur mesure a aussi permis aux prestataires de rembourser les montants dus aux clients sous forme de proposition de prestation identique ou équivalente, sans aucune augmentation du prix. Pour sauver partiellement la saison estivale, durant laquelle les frontières risquent de rester fermées, la ministre comme les opérateurs misent sur le tourisme interne : une campagne de communication pour encourager les Marocains à faire du tourisme au niveau national a été lancée et « l’Office national marocain du tourisme se penche sur la préparation d’offres touristiques adaptées pour les Marocains avec les opérateurs », a souligné la ministre.

Concernant le transport aérien, Nadia Fettah a rappelé que tous les vols de Royal Air Maroc sur le plan national et international ont été suspendus depuis mi-mars, mais la compagnie aérienne nationale a poursuivi le transport de marchandises et de matériel médical pour le Maroc ainsi que pour des pays africains. La ministre a par ailleurs insisté sur l’importance de la poursuite de la maintenance et du suivi technique des appareils ainsi que la formation continue du personnel afin que tout le monde soit prêt au moment de la reprise.

S’agissant de l’artisanat, l’annulation des expositions qui permettaient aux opérateurs d’écouler leurs stocks et de gagner en visibilité a produit un quasi-arrêt de l’activité. Les professionnels du secteur ont également raté le mois du Ramadan, haute saison de commercialisation de ces produits. « Le secteur fait face, en plus de la baisse de la demande interne, à une baisse des exportations dépassant les 34 % par rapport à l’année dernière », a expliqué Nadia Fettah qui n’a pas manqué là encore de rappeler les mesures pour alléger l’impact de la pandémie sur le secteur, notamment l’accord des autorisations de production des masques de protection à plusieurs coopératives.

En définitive, si la ministre s’est montrée exhaustive pour lister les mesures d’accompagnement de ces secteurs sinistrés, elle est restée au niveau des généralités quant aux plans de relance. « À l’image de tous les membres du gouvernement, elle n’a pas été rassurante ni convaincante sur les perspectives de ces activités », commente un député de l’opposition.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte