BTP & Infrastructures

Bolloré remporte le projet de réhabilitation de la ligne Abidjan-Ouagadougou

Le groupe dirigé par Vincent Bolloré réalise 2.5 milliards d'euros de chiffre d'affaires en Afrique.

Le groupe dirigé par Vincent Bolloré réalise 2.5 milliards d'euros de chiffre d'affaires en Afrique. © Vincent Fournier/J.A.

Alors que Timis Corporation semblait avoir une longueur d’avance dans le projet de réhabilitation de la ligne de chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya-Tambao, c’est le français Bolloré qui a remporté le marché.

Tout s’est joué le 25 avril à Abidjan. Au cours d’un voyage éclair, Vincent Bolloré a finalisé dans les locaux de la primature ivoirienne ses discussions avec Djibrill Bassolé, le ministre des Affaires étrangères du Burkina, son collègue des Transports Jean Bertin Ouédraogo ainsi que plusieurs responsables ivoiriens, dont Amadou Gon Coulibaly, secrétaire général de la présidence, et Charles Koffi Diby, ministre des Affaires étrangères.

Finalement, et alors que Timis Corporation semblait avoir une longueur d’avance dans le projet de réhabilitation de la ligne de chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya-Tambao, c’est le français qui a remporté le marché. « Bolloré s’est engagé à investir 400 millions d’euros dans le projet de réhabilitation. Les travaux devraient démarrer au cours du troisième trimestre 2014. Timis Corporation construira la ligne Kaya-Tambao, longue de 260 km », a confié une source proche du dossier à Jeune Afrique.

Lire aussi :

Bolloré : comment fait-il pour toujours l’emporter ?

Pourquoi Bolloré accélère en Afrique de l’Ouest

Abidjan-Lomé : la boucle est bouclée

Bolloré maintient son cap africain


Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte