Actualités

L’Université privée de Marrakech fait sa révolution africaine

Par Jeune Afrique  | 

Alors qu'elle vient de lever 25 millions de dollars, l'Université privée de Marrakech (UPM), l'une des plus grandes universités privées du Maroc, compte ouvrir un campus en Afrique subsaharienne francophone pour la rentrée 2015-2016. 

L’Université privée de Marrakech (UPM), l’une des plus grandes universités privées du Maroc, vient de finaliser une nouvelle levée de fonds. Le capital-investisseur DPI (Development Partners International) a injecté 20 millions de dollars (15,1 millions d’euros) dans la structure de tête de l’Université, créée et contrôlée par Mohamed Kabbadj. DPI s’offre ainsi une part minoritaire du capital, dont il a refusé de préciser le montant exact auprès de Jeune Afrique. Il y a quelques semaines, l’UPM avait déjà levé 5 millions d’euros auprès de TIA Invest, une structure d’investissement fondée par le Marocain Saad Aouad.

Sénégal, Côte d’Ivoire…

De quoi doper les ambitions de cette institution privée, qui souhaite désormais atteindre 5 000 étudiants puis 10 000 dans cinq ans (contre 1 900 actuellement). Parmi ses objectifs prioritaires figure l’ouverture d’un campus en Afrique subsaharienne francophone pour la rentrée 2015-2016. Le site définitif du campus « africain » reste à déterminer mais depuis quelques semaines, quelques associés de DPI accompagne Mohamed Kabbaj, fondateur de l’UPM, dans sa tournée africaine au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Gabon. Entre autres destinations…

Opérationnelle depuis 2012, mais fondée notamment à partir de l’École supérieure d’informatique appliquée à la gestion (Esiag) créée en 1987, l’UPM entend devenir « l’université multidisciplinaire de référence pour l’Afrique francophone ».

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Maroc

| Energie-Environnement
La société LEI Maroc, spécialisée dans la commercialisation d'équipements industriels dans les secteurs de l'Énergie et de l'Eau, dont le siège est basé à Casablanca recherche un Responsable de Développement Zone Afrique. Le candidat doit avoir:
  •  une formation ingénieur en procédés industriels
  •  6 ans minimum d'expérience
  • un bon niveau en Français et en Anglais.
Des déplacements fréquents sur le continent africain sont à prévoir. Si cette offre vous intéresse, merci de bien vouloir envoyer cv + lettre de motivation à:  k.bennani@leimaroc.com; copie à h.nadia@leimaroc.com
2020-06-29 12:36:13
full-time
Bénin

| Institutions-ONG
OHADA

L’OHADA recrute !

L’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) est une organisation panafricaine d’intégration juridique. Elle oeuvre pour garantir la sécurité juridique et judiciaire des investisseurs et des entreprises dans ses dix-sept (17) États membres suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Guinée Bissau, Guinée Équatoriale, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Tchad et Togo. Pour les besoins du fonctionnement de ses Institutions, l’OHADA recherche l’appui d’un Consultant / Cabinet pour l’assister dans le processus de recrutement de candidats (femmes ou hommes) hautement qualifiés pour les postes suivants : C. École Régionale Supérieure de la Magistrature Poste basé à Porto-Novo (Bénin) • un Directeur Général. Pour plus d’informations sur les conditions de soumission de leurs manifestions d’intérêt, les Consultants / Cabinets désireux de participer à cet appel d’offres peuvent consulter les termes de référence de l’annonce sur http://www.ohada.org ou http://www.ohada.com. OHADA
2020-06-25 09:46:23
full-time
Côte d'Ivoire

| Institutions-ONG
OHADA

L’OHADA recrute !

L’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) est une organisation panafricaine d’intégration juridique. Elle oeuvre pour garantir la sécurité juridique et judiciaire des investisseurs et des entreprises dans ses dix-sept (17) États membres suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Guinée Bissau, Guinée Équatoriale, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Tchad et Togo. Pour les besoins du fonctionnement de ses Institutions, l’OHADA recherche l’appui d’un Consultant / Cabinet pour l’assister dans le processus de recrutement de candidats (femmes ou hommes) hautement qualifiés pour les postes suivants : B. Cour Commune de Justice et d’Arbitrage Postes basés à Abidjan (Côte d’Ivoire) • un Chef de Service du Système d’Information. Pour plus d’informations sur les conditions de soumission de leurs manifestions d’intérêt, les Consultants / Cabinets désireux de participer à cet appel d’offres peuvent consulter les termes de référence de l’annonce sur http://www.ohada.org ou http://www.ohada.com. OHADA
2020-06-25 09:44:27
full-time
Fermer

Je me connecte