Emploi & Formation

Coronavirus : peut-on toujours aller étudier aux États-Unis ?

Réservé aux abonnés | |

Par  Jena Diawara

Promotrice chez Edu-X, cabinet de conseil spécialisé dans les études aux États-Unis et au Canada

Avec le cabinet Edu-X, Jena Diawara (au centre) accompagne les étudiants qui souhaite poursuivre un cursus aux Etats-Unis ou au Canada.

Avec le cabinet Edu-X, Jena Diawara (au centre) accompagne les étudiants qui souhaite poursuivre un cursus aux Etats-Unis ou au Canada. © EDU-X services

Les universités américaines font rêver de nombreux étudiants africains. Mais le coronavirus a, au moins temporairement, compliqué les procédures à effectuer pour intégrer l’un de ses prestigieux établissements.

En janvier dernier, Ali, étudiant au Bénin, a déposé sa caution d’inscription pour intégrer une institution d’enseignement linguistique à Atlanta, dans l’État américain de Géorgie, où il apprendra l’anglais avant de pouvoir entrer à l’université Emory, pour poursuivre son doctorat en médecine.

Mais beaucoup de choses ont changé depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19. Face à la fermeture des collèges et des universités aux États-Unis, les étudiants internationaux nouvellement admis et ceux qui envisageaient d’y postuler se retrouvent dans l’incertitude.

De nombreux établissements sont néanmoins prêts à apporter une assistance particulière et individuelle aux candidats internationaux. Ils font ainsi preuve de flexibilité quant au matériel de candidature requis, aux tests de compétence en anglais et aux différents délais d’inscription.

Il est important que tous les étudiants restent en contact permanent avec le collège ou l’université de leur choix, car la situation semble évoluer quotidiennement. Voici ce que les candidats étrangers doivent savoir à ce stade :

  • Tests d’admission 

C’est un sujet de préoccupation pour les futurs étudiants internationaux. Au Mali, par exemple, il est généralement demandé aux étudiants qui déposent leurs candidatures dans les universités américaines de se soumettre aux tests de compétence en anglais comme le TOEFL et l’IELTS.

Or, les centres de test sont actuellement fermés. Il est donc conseillé de passer ces épreuves en ligne. Certaines écoles comme l’université d’État de Géorgie acceptent par exemple l’utilisation du site internet Duolingo.

  • Obtention des visas

A priori, une fois la pandémie de coronavirus maîtrisée, les visas étudiants pour les États-Unis devraient pouvoir être obtenus dans un délai assez court.

  • Report des admissions

Dans de nombreux cas toutefois, il faudra envisager un report de l’admission. Les étudiants internationaux nouvellement admis peuvent faire une demande en ce sens.

  • Cours en ligne

Les étudiants qui pourront confirmer leurs inscriptions devront se préparer à l’idée de suivre des cours en ligne. C’est la solution que beaucoup d’établissements ont retenu pour le semestre d’automne, même si certains ont d’ores et déjà pris des mesures pour rouvrir leur portes.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte