Politique

Centrafrique : les réseaux franco-africains de Karim Meckassoua

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 09 juin 2020 à 10h28
L'ancien président de l'Assemblée centrafricaine, Abdoul Karim Meckassoua, en juillet 2017, à Paris.

L'ancien président de l'Assemblée centrafricaine, Abdoul Karim Meckassoua, en juillet 2017, à Paris. © Vincent Fournier/JA

Présidents, ministres étrangers et hommes politiques centrafricains, Karim Meckassoua mobilise ses proches pour s’imposer dans l’opposition à Faustin-Archange Touadéra, dans l’optique de la présidentielle censée se tenir en décembre. Jeune Afrique détaille ces réseaux.

Le 28 mai, Karim Meckassoua faisait face aux juges de la Cour constitutionnelle de Centrafrique, afin d’y exposer son avis sur la réforme de la constitution proposée par l’Assemblée nationale et portée par les partisans du chef de l’État Faustin-Archange Touadéra (FAT).

Le président du mouvement Le Chemin de l’espérance y a réaffirmé son hostilité au projet, lequel prévoit « en cas de force majeure », un maintien du chef de l’État en exercice au pouvoir. « Cette possibilité du cas de force majeure est une arme qui peut être braquée contre l’alternance démocratique », a ainsi déclaré aux juges l’ancien président de l’Assemblée.

Le 5 juin, la Cour, qui avait été saisie mi-mai par le président Touadéra, semble lui avoir donné raison. À l’issue de ses audiences, celle-ci a conseillé au gouvernement d’organiser une concertation nationale afin d’aboutir à un consensus.

Lancé dans la course pour la présidentielle censée se tenir en décembre, Karim Meckassoua, qui fut brièvement ministre des Affaires étrangères en 2003, a en réalité mis ses réseaux en action depuis plusieurs mois, en Centrafrique et à l’étranger, afin d’empêcher FAT d’obtenir une réélection. Voici ses principaux soutiens.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte