Conseil

McKinsey : qui sont les VIP du réseau du Camerounais Acha Leke ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 22 juin 2021 à 16h19
Le Camerounais Acha Leke, à Paris, le 6 mars 2020.

Le Camerounais Acha Leke, à Paris, le 6 mars 2020. © Francois Grivelet pour JA

Le consultant camerounais Acha Leke, qui siège depuis mai au Shareholders Council de McKinsey, a créé en un peu moins de deux décennies un réseau qui réunit les élites politiques et économiques du continent, francophones comme anglophones.

Rwanda, Côte d’Ivoire, Nigeria, Togo, Sénégal… Le Camerounais Acha Leke fait partie de la poignée de consultants qui ont à la fois l’oreille des entrepreneurs les plus puissants du continent et leurs entrées dans les présidences africaines. Son influence lui vaut d’être depuis dix-huit mois le président Afrique de McKinsey (400 consultants) et d’avoir été élu à la mi-mai par les 600 Senior Partners du géant américain du conseil (10 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2018) au sein de son Shareholders Council, une sorte de conseil d’administration interne réunissant trente membres pour un mandat de trois ans renouvelable une fois. Une reconnaissance de ses pairs qu’il partage avec un seul autre Africain, son ami zimbabwéen James Manyika, patron du McKinsey Global Institute.

En dix ans, Acha Leke, anglophone originaire de la région du Sud-Ouest camerounais, basé comme son frère Robert – dirigeant du fonds Tana Capital, détenu par la famille Oppenheimer, et le fonds singapourien Temasek – à Johannesburg, a, entre autres, ouvert le bureau de Lagos (2010) et participé à la rédaction des rapports « Lions on the Move I » (2010) et « Lions on the Move II » (2016), qui ont contribué à changer la perception négative qu’avaient une partie des investisseurs internationaux.

Au Sénégal et en Côte d’Ivoire, il évalue actuellement avec ses équipes l’impact de la pandémie de Covid-19. Il est également membre, à l’invitation de sa compatriote Vera Songwe, secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies, du groupe d’experts qui se réunit chaque mercredi pour définir, en coordination avec l’Union africaine (UA), la réponse du continent à la pandémie. En un peu moins de deux décennies, Acha Leke a constitué autour de lui un réseau qui mixe élites économiques et élites politiques pour faire fructifier ses affaires. Voici le carnet d’adresses de l’un des conseillers économiques les plus écoutés d’Afrique.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer