Entreprises & marchés

Webinar – Africa CEO Forum : et la Zleca dans tout ça ?

Port de San Pedro, en Côte d'Ivoire, le 19/01/2016.

Port de San Pedro, en Côte d'Ivoire, le 19/01/2016. © Franck Akpoue pour JA

La zone panafricaine de libre-échange survivra-t-elle à la crise du Covid-19 ? En sortira-t-elle renforcée ? Un séminaire du Africa CEO Forum* explore les scénarios possibles.

« La pandémie de Covid-19, malgré son impact dévastateur sur la santé et les économies de l’Afrique, pourrait être l’occasion de faire progresser la zone de libre-échange d’une manière plus propice au développement, plus inclusive et plus mutuellement bénéfique pour les pays africains », espérait le Sud-Africain Faizel Ismail, dans une tribune parue récemment.

Comme le directeur de la Nelson Mandela School of Public Governance, à l’Université du Cap, plusieurs dirigeants africains conservent un espoir intact, voire renouvelé dans les potentialités de la future Zone de libre-échange continentale africaine (Zleca), dont la mise en oeuvre effective prévue initialement le 1er juillet, a été repoussée en raison de la pandémie du Covid-19.

Un espoir pour le secteur privé ?

« Avec une création de richesse prévue de 3,4 milliards de dollars et un objectif ciblé de 50 % du commerce intra-africain d’ici 2030, la zone continentale africaine de libre-échange est une source d’espoir considérable pour le secteur privé », assurent les équipes de l’Africa CEO Forum, en amont d’un webinar prévu le 11 juin prochain en partenariat avec le cabinet d’avocats Asafo & Co.

Autour de Wamkele Mene, le nouveau secrétaire général de la Zleca (AfCFTA, en anglais), de l’entrepreneur tanzanien Mohammed Dewji, directeur général du groupe diversifié MeTL, de l’avocate Gomolemo Kekesi, du cabinet Asafo & Lawtons (ex Asafo & Co. et Lawtons Africa), acteurs économiques, juridiques et financiers du continent discuterons notamment des conditions et des obstacles à la mise en oeuvre de cette zone. Mais aussi du rôle que cet accord commercial pourrait, justement jouer, dans le déploiement de réponses africaines, en Afrique, à cette pandémie.

« S’il y avait le moindre doute sur l’importance de cet accord de libre-échange, cette pandémie nous a montré que c’était vraiment la voie à suivre », soulignait à la fin de mai Benedict Oramah, patron de la Banque africaine d’import-export, un des acteurs clés désignés par l’Union africaine pour la mise en oeuvre de la Zleca. Comment emprunter ce chemin ? Éléments de réponse le 11 juin.

* Fondé en 2012, The AFRICA CEO FORUM fait partie de Jeune Afrique Media Group. 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte