Mines

Simandou : feu vert de la Guinée au contrat à 14 milliards de dollars de SMB-Winning

Vue du gisement du Simandou en Guinée.

Vue du gisement du Simandou en Guinée. © Rio Tinto

Après six mois de discussion, le gouvernement guinéen valide la convention pour l’exploitation des blocs 1 et 2 du mont Simandou par le consortium SMB-Winning. Montant estimé de l’investissement : 14 milliards de dollars.

Le conseil des ministres de la Guinée vient d’adopter la « convention de base » pour l’exploitation des gisements de minerai de fer des blocs 1 et 2 du Mont Simandou par le consortium sino-singapouro-guinéen SMB-Winning. Il autorise, par la même occasion, sa signature qui devrait intervenir au début de la semaine du 8 juin.

Annoncé le 13 novembre 2019, l’octroi à SMB-Winning de deux des quatre blocs du plus important gisement de fer du continent, isolé à quelque 800 km à l’Est de Conakry, suscite l’espoir de voir ce projet extractif décoller enfin.

Après plus de deux décennies de tractations infructueuses avec les groupes Rio Tinto et Chinalco – toujours cotitulaires des blocs 3 et 4 de Simandou -, ainsi qu’avec BSGR et le brésilien Vale, anciens partenaires pour l’exploitation des blocs 1 et 2, l’exportation du fer guinéen n’a jamais débuté. Même si des travaux d’exploration ont été menés.

Le conflit autour des accusations de corruption à l’encontre de BSGR, propriété de l’homme d’affaires Franco-israélien Beny Steinmetz, qui a duré une décennie, et s’est soldé en février 2019 par un accord à l’amiable entre le milliardaire et la Guinée, facilité par l’ex président français Nicolas Sarkozy. Ce qui a permis la réattribution des blocs 1 et 2 à un autre consortium minier.

15,5 milliards de dollars de revenus pour l’État

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte