BTP & Infrastructures

Infrastructures et investissements : Macky Sall choisit ses hommes

| Par
Macky Sall à Paris, le 11 novembre 2018.

Macky Sall à Paris, le 11 novembre 2018. © Yoan Valat/AP/SIPA

Apix, Port autonome, Agence des aéroports du Sénégal… Le président sénégalais a procédé à une vague de nominations à la tête des différentes agences étatiques.

Lors du conseil des ministres du 3 juin, le gouvernement sénégalais a renouvelé bon nombre de dirigeants d’agences étatiques en charge des infrastructures. Des nominations qui relèvent des « mesures individuelles » du président de la République, et qui ont toutes été choisies dans les rangs de la majorité présidentielle. Tour d’horizon.

  • Abdou Fall, président du conseil d’administration de l’Agence nationale pour la promotion des investissements et des grands travaux (Apix)

Il dirige le mouvement politique « Alternative citoyenne-Andu Nawle » et est, depuis 2014, conseiller départemental de Thiès sous la bannière de la coalition Benno Bokk Yakaar dirigée par l’Alliance pour la République (APR), le parti de Macky Sall. Il a été un soutien important pour la réélection de ce dernier lors de l’élection présidentielle de février 2019 durant laquelle il a battu campagne à Thiès, principal bastion de l’opposant Idrissa Seck, arrivé deuxième lors de ce scrutin. Abdou Fall avait notamment fustigé la présence de son ancien leader Abdoulaye Wade lors de cette présidentielle, se disant choqué « de voir Karim Wade jeter son père en pâture pour battre campagne pour lui ».

Avant l’accession d’Abdoulaye Wade à la tête du Sénégal, Abdou Fall fut membre du secrétariat national et du comité directeur du PDS et député. Nommé à deux reprises au ministère de la Santé (avril 2000-mai 2001 puis 2005-2007), il a aussi eu le portefeuille de la Culture et de la Communication en 2004, avant de devenir ministre d’État et directeur de cabinet politique d’Abdoulaye Wade, de 2011 à 2012.


>>> À lire sur Jeune Afrique Business+ : Mountaga Sy (APIX) signe la première ZES avec un promoteur étranger


  • Amadou Ka, président du conseil d’administration de la Société des infrastructures de réparation navale (SIRN)

Président du Conseil d’Administration de la Société nationale du Port autonome de Dakar, depuis l’accession de Macky Sall au pouvoir, en 2012, cet avocat, ancien militant socialiste sous Abdou Diouf, puis membre de l’Union pour le renouveau démocratique, avait rejoint le PDS en 2001 avant de rejoindre les rangs de l’APR à la veille de l’élection présidentielle de 2012.

En 2014, lors des élections municipales et départementales, il est désigné tête de liste majoritaire de la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakaar et président du comité électoral dans le département de Linguère (Nord). Il est d’ailleurs l’actuel président du conseil départemental de Linguère.

  • Moussa Sy, président du conseil d’administration de la Société nationale du Port autonome de Dakar (PAD),

Lui aussi a milité aux côtés d’Abdoulaye Wade. Le maire de la commune des Parcelles assainies (Dakar) succède à Amadou Ka à la tête du conseil d’administration du Port de Dakar. En octobre 2018, il avait fait parler de lui en se désolidarisant de l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, révoqué par décret présidentiel et en rejoignant, dans la foulée, les rangs de Macky Sall à quelques mois de la présidentielle de février 2019.

  • Ramatoulaye Gueye Diop, présidente du conseil d’orientation de l’Agence des aéroports du Sénégal (ADS)

Actuelle secrétaire chargée des relations extérieures de la Convergence des cadres de l’Alliance pour la République (CCR), une instance de l’APR, l’ancienne ministre de la Bonne gouvernance et de la Protection de l’enfance a récemment fait parler d’elle par un accompagnement des populations de Thiès depuis le début de la pandémie de la Covid-19. Décrite comme une militante de la première heure de l’APR, elle a intégré le parti au pouvoir sous le mentorat de l’ancien ministre de l’Énergie Thierno Alassane Sall, qui l’a introduite au sein de la CCR. Elle a aussi travaillé à l’USaid, l’Agence des États-Unis pour le développement international.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte