Finance

Charles Kouassi : « Les retraités ivoiriens n’ont pas d’inquiétude à avoir pour leur pension »

Réservé aux abonnés | | Par - à Abidjan
Mis à jour le 08 juin 2020 à 15h31
Charles Denis Kouassi est le directeur général de la  Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS), en Côte d'Ivoire.

Charles Denis Kouassi est le directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS), en Côte d'Ivoire. © Bruno Levy pour JA

Selon le patron de la Caisse nationale de prévoyance sociale, les placements de l’institution n’ont pas souffert de la crise liée au Covid-19.

La Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS), le fonds de pension de retraite du secteur privé ivoirien, a poursuivi ses activités malgré la pandémie de Covid-19. La caisse, dont le portefeuille financier d’environ 529 milliards de F CFA (806 millions d’euros) n’a pas été détérioré, vise 1 000 milliards de F CFA d’ici à 2023.

Le fonds n’a pas cessé de verser les prestations sociales de ses 700 000 retraités depuis le début de la crise sanitaire. Comment la CNPS a su résister ? Trois questions à Charles Kouassi, directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale de Côte d’Ivoire.

Jeune Afrique : Les pensions des retraités du privé sont-elles en danger du fait de l’impact du Covid-19 ?

Charles Kouassi : Les assurés et les retraités n’ont pas d’inquiétude à avoir malgré la suspension de trois mois des cotisations qui constituent notre première source de financement. La CNPS continuera de payer les retraites notamment grâce aux réserves de sécurité. Nous avons débloqué notre portefeuille de 58 milliards de F CFA de dépôts à terme (DAT) qui représentent quatre mois de sécurité et couvrent largement les prestations et le fonctionnement.

Pour poursuivre notre fonctionnement, nous avons débloqué notre portefeuille de 54 milliards de F CFA de dépôts à terme (DAT) dans les banques pour disposer de trésorerie. Ainsi, d’avril à juin, nous avons payé plus de 35 milliards de F CFA de prestations sociales à nos assurés. Nous avons quatre mois de réserves de sécurité tant au niveau du fonctionnement que des prestations.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte