Politique

Réouverture des classes au Sénégal : pourquoi l’exécutif a reculé

A la station routière de Colobane à Dakar, le 24 mars 2020 (archives).

A la station routière de Colobane à Dakar, le 24 mars 2020 (archives). © Sylvain Cherkaoui/AP/SIPA

La décision de Macky Sall de rouvrir les classes d’examen a finalement été reportée sine die, quelques heures à peine avant la rentrée, programmée ce mardi.

La nouvelle est tombée peu avant minuit, ce lundi 1er juin. Alors que les établissements scolaires, fermés le 16 mars, s’apprêtaient à rouvrir leurs portes pour les 550 000 élèves en classes de CM2, troisième et terminale, le président sénégalais Macky Sall a décidé, à la dernière minute, de surseoir à la reprise des cours, fixée « à une date ultérieure ».

La décision a surpris jusque dans les ministères, d’autant que, la veille encore, le chef de l’État saluait sur les réseaux sociaux la mobilisation des enseignants : « Nous devons gagner le combat contre le coronavirus tout en assurant une éducation de qualité à nos enfants. Je rends ici un hommage mérité aux enseignants, ces soldats du savoir qui ont accepté fièrement de monter en première ligne pour servir la Nation. »

Il faut l’admettre, le retour des enseignants dans leurs régions a été très mal organisé

« Hier encore, jusqu’à 19 heures, nous faisions le tour des établissements scolaires [pour contrôler la mise en place des mesures sanitaires] », rapporte à Jeune Afrique une cadre du ministère de l’Éducation nationale.

Pour justifier ce revirement de dernière minute, le gouvernement explique que la décision a été prise après l’identification, lundi dans l’après-midi, de dix nouveaux cas de Covid-19 au sein du corps enseignant en Casamance (trois à Ziguinchor, sept à Bignona), et dont les résultats sont parvenus aux autorités sanitaires tard dans la soirée.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte