Politique

RDC – Jeanine Mabunda : « Sommes-nous dans une République des juges ? »

Jeannine Mabunda - Présidente de l’Assemblée nationale en RDC, le 28 mai 2020.

Jeannine Mabunda - Présidente de l’Assemblée nationale en RDC, le 28 mai 2020. © Assemblée Nationale

Après la destitution de Jean-Marc Kabund-a-Kabund de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, présidente de la chambre basse, répond aux questions de Jeune Afrique.

L’ambiance était électrique, ce 25 mai, au Palais du peuple, le siège de l’Assemblée nationale. Les députés congolais ont voté à une écrasante majorité (289 voix pour, 17 contre, 9 abstentions) la pétition du député d’opposition Jean-Jacques Mamba pour la destitution du premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund-a-Kabund. Le président intérimaire de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), qui ne participait pas à la plénière, a-t-il été, comme il l’affirme, victime d’un « passage en force » du Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila ?

Après la récente polémique sur l’organisation du Congrès, ou encore celle sur l’hypothèse d’une dissolution de la chambre basse du Parlement, le parti de Félix Tshisekedi accuse le camp de l’ancien président d’avoir donné « un coup fatal » à la coalition FCC-Cach avec le départ forcé de Kabund.

C’est dans ce contexte tendu que la présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda, elle-même cadre du FCC et rouage central du pouvoir actuel, a accepté de revenir pour Jeune Afrique sur cette polémique.

Jeune Afrique : La pétition demandant la déchéance de Jean-Marc Kabund-a-Kabund a été soumise au vote malgré l’opposition du principal intéressé et celle des députés du Cach. Peut-on parler d’un passage en force ?

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte