Justice

Gabon : comment Brice Laccruche Alihanga a tenté de mettre fin à ses jours

Brice Laccruche Alihanga, ex-directeur de cabinet d'Ali Bongo Ondimba, à Libreville, le 13 juin 2018.

Brice Laccruche Alihanga, ex-directeur de cabinet d'Ali Bongo Ondimba, à Libreville, le 13 juin 2018. © David Ignaszewski pour JA

Détenu depuis décembre, Brice Laccruche Alihanga a tenté de mettre fin à ses jours. Après avoir été soigné, l’ancien directeur de cabinet du président Ali Bongo Ondimba a été renvoyé en cellule. Les autorités suivent le dossier de près.

Brice Laccruche Alihanga (BLA) a tenté de se suicider, au petit matin du 21 mai. Selon nos informations, l’ancien directeur de cabinet du chef de l’État Ali Bongo Ondimba s’est entaillé les deux avants-bras à l’aide du couvercle d’une boîte de conserve entreposée dans sa cellule.

Découvert par ses gardiens, il a été soigné à l’intérieur même de cette dernière, un médecin ayant posé quinze points de suture sans anesthésie. BLA a ensuite été discrètement emmené à l’infirmerie pour un contrôle, avant de réintégrer sa cellule. Selon le ministère de la Justice, les jours de Brice Laccruche Alihanga n’ont jamais été en danger et un transfert vers un hôpital n’a pas été envisagé.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte