Télécoms

Vodacom : forte croissance des services de données en 2013

| Par Jeune Afrique
Vodacom est une filiale du groupe britannique Vodafone.

Vodacom est une filiale du groupe britannique Vodafone. © Victor Grigas/Wiki Commons

En 2013, Vodacom a enregistré un chiffre d’affaires de 7,3 milliards de dollars, en hausse de 8,3% sur un an, pour un résultat net de 1,3 milliards de dollars, en progression de 3,3%. Cette année a été marquée par une forte progression de ses services de données.

Le groupe télécoms Vodacom, basé en Afrique du Sud et présent en Tanzanie, au Lesotho, au Mozambique et en RD Congo, vient de publier ses résultats pour l’année 2013-2014 – qui s’est achevée au 31 mars dernier. La filiale du britannique Vodafone a réalisé un chiffre d’affaires de 75,7 milliards de rands (environ 7,3 milliards de dollars), en hausse de 8,3% sur un an, pour un Ebitda (résultat proche de l’excédent brut d’exploitation) de 27,3 milliards de rands (2,638 milliards de dollars), en progression de 8,2% sur un an.

Durant l’année écoulée, Vodacom a enregistré un résultat net de 13,6 milliards de rands (1,3 milliards de dollars), soit 3,3% de plus qu’en 2012. Le groupe télécoms a également gagné 7 millions de clients en un an ce qui porte à 57 millions le nombre de ses abonnés à travers le continent. Dans son communiqué, le groupe se félicite de ses résultats à l’international et du « retour à la croissance » dans la nation Arc-en-ciel, qui rassemble 31,5 millions de ses abonnés.

Lire aussi : 

Tanzanie : Vodacom vend ses tours à Helios

RD Congo : Vodacom ne se retire plus

La « banque mobile » africaine débarque en Europe

RD Congo : le e-banking peine à s’imposer

Data

En Afrique du Sud, où ses revenus ont crû de 5,5% en un an à 61,8 milliards de rands (5,97 milliards de dollars), Vodacom met en exergue la percée (+ 28,6 %) de ses ventes d’équipements et de ses services de données (data), dont le chiffre d’affaires a augmenté de 23,6 % à 10,97 milliards de rands (1,059 milliard de dollars) durant l’année écoulée.

La croissance du secteur « data » de Vodacom, influencée par une réduction du prix du mégabit (-24,8% en un an), se réflète également dans la progression du nombre d’abonnés « data » actifs qui a crû de 11,9 % en un an, pour atteindre 16,1 millions d’utilisateurs.

À l’international, Vodacom note avec la même satisfaction une progression de l’utilisation des données. Le chiffre d’affaires « data » dans les autres pays africains où l’opérateur est présent « a plus que doublé en un an et le nombre d’abonnés sur ce segment a crû de 86,4 % pour atteindre 7,7 millions d’utilisateurs ». Le service de paiement mobile M-Pesa représente désormais 18,8 % des revenus tirés des services en Tanzanie.

Pour l’année à venir, le groupe télécoms prévoit d’accroître ses investissements d’environ 20 % à 13 milliards de rands (1,24 milliard de dollars), dont environ 9 milliards seront réalisés en Afrique du Sud.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte