Politique

Burkina : le rêve présidentiel d’Eddie Komboïgo, candidat du CDP de Blaise Compaoré

Eddie Komboïgo, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), dans son bureau à Ouagadougou, en mars 2019.

Eddie Komboïgo, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), dans son bureau à Ouagadougou, en mars 2019. © Sophie Garcia/hanslucas.com

Son élection comme candidat du CDP à la présidentielle burkinabè a été une première victoire pour Eddie Komboïgo. Mais ce quinqua qui ne fait pas partie de la vieille garde du parti de Blaise Compaoré saura-t-il trouver les appuis nécessaires pour confirmer l’essai ?

Derrière le masque de protection, le sourire est perceptible. Ce 10 mai, au Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), Eddie Komboïgo est élu candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) à la présidentielle du 22 novembre prochain. Une victoire haut la main, acquise avec 133 voix, contre 21 pour son challenger, Yaya Zoungrana, à l’issue de primaires à bulletins secrets inédites dans l’histoire de l’ex-parti majoritaire. Distanciation sociale oblige en ces temps de coronavirus, l’élu de 56 ans se contentera d’applaudissements et de félicitations avec le coude, mais l’essentiel est ailleurs : le voilà enfin dans les starting-blocks pour la course à Kosyam.

Pour être définitivement lancé, il lui faudra encore obtenir l’onction du président d’honneur du CDP, Blaise Compaoré. À en croire plusieurs cadres du parti, cela ne devrait être qu’une « formalité ».

Actuellement au Qatar, l’ancien chef de l’État a appelé Komboïgo le jour de son élection pour le féliciter. Sa décision est attendue dans les jours – ou semaines – à venir. Une fois celle-ci connue, et s’il valide bien ce choix, le président du CDP sera définitivement investi candidat lors d’un nouveau congrès. « Blaise Compaoré est le ciment du parti. S’il confirme qu’Eddie est notre candidat à la présidentielle, tout le monde le soutiendra, à commencer par moi », indique Yaya Zoungrana.

Tourner la page

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte