Transport aérien

La Royal Air Maroc en quête d’argent frais pour redécoller

Cloués au sol depuis la mi-mars, les avions de la Royal Air Maroc (RAM) attendent la réouverture des espaces aériens européen et africain.

Cloués au sol depuis la mi-mars, les avions de la Royal Air Maroc (RAM) attendent la réouverture des espaces aériens européen et africain. © ©Laurent GRANDGUILLOT/REA

Des discussions sont engagées avec l’État et avec les salariés pour renflouer la compagnie aérienne, qui connaissait déjà des problèmes de trésorerie avant la crise du Covid-19.

Cloués au sol depuis la mi-mars, les avions de la Royal Air Maroc (RAM) sont impatients de retrouver les airs. Si le royaume se déconfinera le 10 juin prochain, il leur faudra cependant encore attendre la réouverture des espaces aériens européen et africain pour voler à nouveau. Dans les couloirs de la compagnie, on évoque parmi les premières dessertes qui pourraient reprendre : le Casablanca-Pékin, lancé le 31 janvier.

« La reprise se fera dans la durée, sur une période minimale de 36 mois, avant de retrouver un réseau comparable à 2019 », prévenait Abdelhamid Addou, le PDG de la RAM, le 12 mai dans une lettre aux salariés de l’entreprise. « La route sera donc longue et pleine de turbulences, notamment en termes de contraction de la demande mondiale et des financements ».

La compagnie qui a vu s’envoler 60 % de son trafic en mars et 100 % en avril, prépare un plan de sauvegarde et de relance dont les axes seront déterminés par les prévisions de trafic préparés par l’Association internationale du transport aérien (IATA).

Une trésorerie dans le rouge

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte