Dossier

Cet article est issu du dossier «Finance - Six mois qui ont ébranlé la BAD»

Voir tout le sommaire
Économie

Affaire Adesina : les États-Unis demandent une enquête indépendante

| Par - à Abidjan
Mis à jour le 25 mai 2020 à 11h08
Akinwumi Ayodeji Adesina, directeur général de la BAD

Akinwumi Ayodeji Adesina, directeur général de la BAD © Vincent Fournier/JA

Les États-Unis ont formulé des « réserves » sur le processus ayant conduit le comité d’éthique de la Banque africaine de développement à blanchir son patron, Akinwumi Adesina.

Les États-Unis ont officiellement réagi aux conclusions du rapport d’enquête du comité d’éthique de la Banque africaine de développement (BAD) chargé d’enquêter sur les accusations portées par un groupe de salariés à l’encontre de son président, Akinwumi Adesina.

Dans une lettre adressée le 22 mai à Kaba Nialé, la ministre ivoirienne du Plan et du développement et la présidente du bureau des gouverneurs de la BAD, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, fait état des « réserves » de l’administration de Donald Trump quant au processus qui a amené le comité d’éthique à blanchir Adesina. « Nous demandons instamment l’ouverture d’une enquête approfondie sur ces allégations en faisant appel aux services d’un enquêteur extérieur indépendant », écrit-il dans ce courrier consulté par Jeune Afrique.

« Une enquête plus approfondie est nécessaire »

Le rapport d’enquête du comité d’éthique avait été transmis aux gouverneurs de l’institution le 5 mai par Kaba Nialé. Dans sa lettre, cette dernière avait proposé « d’adopter les conclusions de l’enquête en déclarant que le président est entièrement exonéré de toutes les allégations formulées à son encontre ».

« Compte tenu de la portée, de la gravité et du détail des allégations à l’encontre du seul candidat à la direction de la banque pour les cinq prochaines années, nous pensons qu’une enquête plus approfondie est nécessaire pour s’assurer qu’il bénéficie d’un large soutien, de la confiance et d’un mandat clair des actionnaires », poursuit Steven Mnuchin.

Président de la BAD depuis 2015, Adesina est le seul candidat à sa propre succession. L’élection doit se tenir du 25 au 27 août, une semaine avant la fin théorique de son mandat.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte