Politique

Cameroun : comment la très influente famille Owona a été réhabilitée par Paul Biya

Mathias Owona, vice-recteur de l’Université de Yaoundé-II.

Mathias Owona, vice-recteur de l’Université de Yaoundé-II. © Baudouin Mouanda pour J.A.

Le chef de l’État camerounais vient de promouvoir coup sur coup deux membres de la famille Owona, partisane de la méthode forte.

La personnalité la plus en vue du clan est Mathias Eric Owona Nguini, propulsé le 22 avril vice-recteur de l’Université de Yaoundé-II. Paul Biya récompense ainsi un fervent défenseur de sa politique.

Partisan d’une ligne intransigeante dans la résolution de la crise anglophone, le politologue Owona Nguini, formé à l’Institut d’études politiques de Bordeaux, en France, qui fut un temps proche de l’opposition, est à l’origine du concept de fédéralisme communautaire, qu’il propose comme solution sur les plateaux de télévision et sur les réseaux sociaux.

Tropisme identitaire

Une semaine plus tôt, le 15 avril, son père, Joseph Owona, avait été nommé membre du Conseil constitutionnel. Alors que le Cameroun est fracturé par des tensions politiques postélectorales, le chef de l’État peut compter sur cet homme pour verrouiller l’institution.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte