BTP & Infrastructures

Coronavirus : le cimentier Lafarge Africa gèle ses investissements

Le chantier d'Ekko Atlantic City, à Lagos (photo d'illustration).

Le chantier d'Ekko Atlantic City, à Lagos (photo d'illustration). © Gwenn Dubourthoumieu pour Jeune Afrique

À peine désendettée par son désengagement de Lafarge South Africa Holdings, la filiale de LafargeHolcim subit de plein fouet le gel des grands projets d’infrastructures.

Le nouveau PDG de Lafarge Africa, Khaled El Dokani, arrivé en janvier, a annoncé le 19 mai le gel des dépenses d’investissement du groupe pour le reste de 2020, en raison du ralentissement de l’activité économique à cause de la pandémie de Covid-19, et notamment de la mise en sommeil des grands projets d’infrastructures.

Le 2e groupe ouest-africain de matériaux de construction (500 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019) derrière son compatriote Dangote Cement a réalisé l’an dernier une importante opération de désendettement en se désengageant à 100 % de sa filiale Lafarge South Africa Holdings. Désormais recentré sur le Nigeria (malgré une participation de 35 % dans Continental Blue Investment, actif dans la production de ciment au Ghana), Lafarge Africa comptait pourtant profiter de ses nouvelles marges de manœuvre financières pour augmenter ses capacités de production.

« Étant donné que le parc de logements et le nombre de routes goudronnées du Nigeria accusent un retard important par rapport à l’indice de référence, on s’attend à ce qu’à mesure que les indices macroéconomiques nigérians s’amélioreront, la demande intérieure de ciment reparte à la hausse pour retrouver son niveau de croissance d’avant la récession de 2016 », avait ainsi détaillé Mobolaji Balogun, l’ancien président du groupe, lors de la présentation des résultats 2019 du groupe – il a depuis passé le flambeau à Khaled El Dokani.

Opération désendettement réussie

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte