Politique économique

Suspension de la dette africaine : mode d’emploi

Le centre ville de Bamako (Mali), vu depuis l'autre rive du fleuve Niger.

Le centre ville de Bamako (Mali), vu depuis l'autre rive du fleuve Niger. © Vincent FOURNIER/JEUNE AFRIQUE/REA Vincent Fournier/JA

Le Mali est l’un des premiers pays au monde dont le Club de Paris a suspendu le service de la dette. Vingt pays africains sont en attente de la même mesure. Décryptage.

La crise économique prochaine due à la mise à l’arrêt de l’économie mondiale durant la pandémie de Covid-19 devrait faire chuter la croissance de l’Afrique subsaharienne, qui devrait passer de de 3,1 % en 2019 à -1,6 % cette année, selon le Fonds monétaire international (FMI).

Le FMI et la Banque mondiale ont de ce fait appelé, en mars, les pays créanciers à suspendre le service de la dette des pays les plus pauvres pour leur permettre de conserver des liquidités et de mieux supporter le choc. Le G20 a confirmé, en avril, cette « Initiative pour la suspension du service de la dette » (ISSD) et le Club de Paris, qui regroupe les 22 principaux pays créanciers – auxquels se sont joints la Chine et l’Arabie saoudite – a accepté de procéder à cette suspension.

  • Qui est concerné ?

Le Mali a été, avec La Dominique, le premier pays au monde dont le Club de Paris a suspendu, le 15 mai, le service de la dette jusqu’au 31 décembre 2020. Trois jours plus tard, la même mesure était prise pour La Grenade, suivie le 19 mai par le Népal.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte