Économie

Necotrans décroche la concession du port de Brazzaville

Par
Mis à jour le 20 mai 2014 à 11:38

Necotrans a décroché une concession de 15 ans pour la gestion du Port autonome de Brazzaville. Le projet, qui demandera un investissement de 14,6 millions d’euros, porte sur la modernisation des infrastructures et le développement des activités portuaires.

Mis à jour le 23/05/2014, à 12h08, CET.

Les autorités congolaises ont accordé en gré à gré au groupe de logistique Necotrans une concession de 15 ans pour la gestion du Port autonome de Brazzaville et des ports secondaires (PABPS). Le groupe français remporte ainsi, comme Jeune Afrique en avait indiqué la probabilité dès février dernier, un contrat très disputé qui avait également suscité l’intérêt de son compatriote Bolloré Africa Logistics (BAL), du singapourien Port of Singapore Authority (PSA), du danois APM Terminals(APMT) et du hollandais Port of Amsterdam.

Lire aussi : 

Necotrans verse 2 milliards de F CFA au Port autonome de Dakar
Bolloré : comment fait-il pour toujours l’emporter ?
– Bolloré et Necotrans en lice pour la gestion du terminal à conteneurs de Kribi

Modernisation

Le projet, concédé dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) « portera sur la modernisation des infrastructures et le développement des activités portuaires », pour des investissements de l’ordre de 14,6 millions d’euros (9,6 milliards de F CFA).

Acteur international de la logistique, Necotrans est présent dans 42 pays sur 5 continents et réalise un chiffre d’affaires annuel dépassant les 950 millions d’euros.

Cela fait 15 ans que le groupe français opère au Congo, notamment à Pointe-Noire, dans des activités de manutention portuaire, de logistique pétrolière et de commission de transport.