Politique

Maroc : Mohamed Ben Abdelkader fera-t-il les frais de l’échec de la loi sur les réseaux sociaux ?

Le ministre de la justice M. Mohamed Benabdelkader, le 17 février 2020 à Rabat..

Le ministre de la justice M. Mohamed Benabdelkader, le 17 février 2020 à Rabat.. © © MAP

Empêtré dans le scandale du projet de loi 22-20 sur les réseaux sociaux, le ministre de la Justice socialiste se fait très discret depuis quelques semaines. Soutenu tant bien que mal par son Chef de parti, Mohamed Ben Abdelkader parviendra-t-il à se relever ?

Plus que politiquement, c’est littéralement que Mohamed Ben Abdelkader est tombé avec son projet de loi sur les réseaux sociaux. Le lendemain de sa demande au Chef du gouvernement de retirer le polémique projet de loi 22-20, le ministre de la Justice a en effet fait une chute dans sa salle de bain. « Il a fini à l’hôpital Cheikh Zaid de Rabat où on lui a diagnostiqué une luxation de l’épaule », raconte une source proche de l’Union socialiste des forces populaires (USFP). « Il est en train de se remettre doucement de sa blessure », poursuit notre source pour justifier la disparition des médias du ministre socialiste ces dernières semaines, alors que la mise en place de la justice à distance lui offrait une bonne tribune pour sortir de son confinement. 

Sentiment de trahison

Mais si Ben Abdelkader rase les murs, c’est que la blessure qu’a provoqué son projet de loi reste béante chez ses camarades Usfpéistes. Se sentant trahis par ce projet liberticide, des cadors de la formation politique ont carrément demandé sa tête.

Pas moins de onze membres du bureau politique de l’USFP sur 27 ont adressé une missive au Premier secrétaire pour prendre des mesures contre Mohamed Ben Abdelkader. Dans leur lettre, les dirigeants socialistes se disent « choqués » qu’un « ministre représentant le parti dans le gouvernement actuel ait présenté un texte en contradiction totale avec les valeurs et principes défendus par notre parti ».

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte