Société

[Édito] Jeune Afrique revient en kiosque… dans une nouvelle Afrique

|

Par  Marwane Ben Yahmed

Marwane Ben Yahmed est directeur de publication de Jeune Afrique.

(@marwaneBY)

Marwane Ben Yahmed, directeur de la publication de "Jeune Afrique".

Marwane Ben Yahmed, directeur de la publication de "Jeune Afrique". © JA

Après deux mois de suspension, l’édition papier de JA sera à nouveau en kiosque dès le 31 mai avec la parution d’un numéro spécial largement consacré à la crise du Covid-19 et aux leçons à en tirer sur le continent.

Depuis maintenant huit semaines, les dispositifs de confinement adoptés en France, où se trouve notre siège, mais aussi dans de nombreux pays africains, nous ont imposé une décision inédite : la suspension, le temps que ces mesures soient levées, de la publication de l’édition papier de Jeune Afrique.

Que nos fidèles lecteurs et abonnés se rassurent, ils retrouveront leur journal favori dès ce 31 mai avec la parution d’un numéro spécial, en vente quatre semaines, consacré essentiellement, bien entendu, à la crise engendrée par le Covid-19, à ses conséquences pour l’Afrique et aux leçons que nous pouvons, et surtout devons, en tirer.

Source d’espoir

La crise sanitaire qui s’est subitement abattue sur nos têtes, faisant voler en éclats nos certitudes, nos habitudes et nos repères, a mis en lumière un fait nouveau, source d’espoir : contrairement à ce que nous annonçaient les habituels haruspices des temps modernes, qui n’aiment rien tant que prévoir le pire pour l’Afrique, notre continent s’est illustré positivement dans bien des domaines. Il a fait preuve d’une résilience incontestable et d’une réactivité que nous ne lui connaissions guère.

À l’exception de l’Asie, il s’en tire mieux sur le plan sanitaire que la plupart de ses prospères partenaires internationaux, qui en ont subitement oublié leur pavlovienne condescendance.

Mieux, tout le monde a pu constater que, une fois n’est pas coutume, l’Afrique a su se mobiliser tout entière pour parler d’une même voix, faire preuve de solidarité, explorer ses solutions, ouvrir le débat, y compris sur des sujets jusqu’ici tabous, comme celui, par exemple, de la dette.

Débarrassée des carcans qui l’ont trop longtemps contrainte à l’inertie, l’« Afrique d’après » semble riche de promesses

Last but not least, l’implication inédite de nos experts et de nos intellectuels. Qui n’ont de cesse de remettre en question les dogmes jusqu’ici en vigueur et de pousser nos dirigeants à chercher des réponses sur le continent, sans attendre que le reste du monde nous vienne en aide. Pour faire émerger du cloaque dans lequel nous avons été précipités une Afrique nouvelle, souveraine, innovante et responsable.

L’Afrique change, Jeune Afrique aussi

Tous les sujets sont sur la table, de la démocratie au rôle des femmes, de l’apport des nouvelles technologies à l’élaboration d’un modèle de développement qui nous soit propre. Débarrassée des fers aux pieds et des carcans qui l’ont trop longtemps contrainte à l’inertie, cette « Afrique d’après » qui s’esquisse semble riche de promesses. Il nous a donc semblé indispensable, notamment pour que cette dynamique se poursuive et s’étende à d’autres champs, de lui consacrer une large part de ce numéro de reprise.

Cette pénible et étrange parenthèse, véritable leçon d’humilité pour tous, aura été l’occasion d’une réflexion globale. Pour revenir à l’essentiel. S’interroger sur la place de notre entreprise dans la société, de manière concrète (son utilité) mais aussi plus émotionnelle (les liens que nous tissons avec vous). Repenser notre mission et donc mieux recueillir vos attentes. Mais aussi notre engagement à vos côtés qui, évidemment, ne peut plus être identique à celui qui présida, il y a soixante ans de cela, à la création de votre hebdomadaire. L’Afrique change, Jeune Afrique aussi.

Transformation digitale

Depuis l’émergence de cette crise, nous avons mis en place un dispositif online de grande envergure, à la mesure de notre audience, en forte croissance : 2,3 millions d’utilisateurs, 5,3 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux (2,5 millions sur Facebook et 2,8 millions sur Twitter). Ce faisant, nous accélérons un mouvement stratégique – notre transformation digitale – lancé il y a déjà plusieurs mois.

Malgré la pandémie et les contraintes qu’elle impose, l’ensemble de la rédaction de Jeune Afrique est pleinement mobilisée pour vous offrir en temps réel, sur notre site et notre application mobile, en accès totalement gratuit, l’information la plus complète et approfondie possible sur une crise qui nous concerne tous. 

Ce n’est bien sûr pas tout, car l’actualité du continent ne se limite pas aux affres du Covid-19. Les enjeux politiques et économiques, dans les jours et les semaines à venir, sont légion. D’Alger au Cap, en passant par Abidjan, Dakar ou Kinshasa, notre réseau de correspondants et nos spécialistes continueront de vous informer, de vous dévoiler l’envers du décor, de décrypter l’évolution de nos pays et de nos dirigeants.

Votre fidélité et votre confiance sont les moteurs de notre engagement, notre raison d’être

Dans ce contexte, nous renforçons notre offre éditoriale. Nos abonnés ont bien évidemment accès à l’intégralité de nos contenus et, surtout, aux plus exclusifs d’entre eux. Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à nous rejoindre : + 50 % de nouveaux abonnements sur le seul mois d’avril.

Mission indispensable

Votre fidélité et votre confiance sont les moteurs de notre engagement, notre raison d’être. La pratique d’un journalisme rigoureux et indépendant, qui prenne du recul et privilégie le temps long, celui de l’enquête, du reportage et de l’analyse, en ces temps troublés où il devient de plus en plus ardu de démêler le vrai du faux alors qu’il est essentiel de savoir et, surtout, de comprendre ce à quoi nous sommes confrontés et ce qui nous attend, est un impératif.

Hier, les fake news brouillaient votre compréhension des vrais enjeux et votre lucidité de citoyens du monde. Aujourd’hui, dans un tel contexte, elles vous intoxiquent, au sens littéral du terme. Notre mission en devient, plus que jamais, indispensable. Et le lien qui nous unit chaque jour plus fort.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte

devices

Accédez en illimité à l'ensemble de nos articles en vous abonnant pour seulement 1€

Accédez en illimité à l'ensemble de nos articles en vous abonnant pour seulement 1€

je m'abonne