Dossier

Cet article est issu du dossier «Tendances : la tradition a presque tout bon»

Voir tout le sommaire
Économie

Air France, une business class « haute couture »

Cette nouvelle cabine est le fruits de quatre années de travail avec l'industriel Zodiac.

Cette nouvelle cabine est le fruits de quatre années de travail avec l'industriel Zodiac. © Air France

La compagnie française Air France met le cap sur une montée en gamme de sa flotte, avec notamment une rénovation complète de sa classe affaires. Innovation, confort et élégance seront du voyage.

La classe, on l’a ou on ne l’a pas. Alexandre de Juniac, PDG du groupe Air France-KLM, estime qu’en la matière le pavillon tricolore navigue un cran au-dessous de ses principaux concurrents d’Asie et du Moyen-Orient. La montée en gamme de sa flotte est d’ailleurs devenue l’une de ses obsessions. « Les cabines actuelles ont une dizaine d’années et paraissent un peu datées », avouait-il, il y a quelques mois. Impardonnable pour qui veut faire du raffinement à la française son identité. Mais cette faute de goût sera bientôt de l’histoire ancienne. L’ensemble des sièges « business » des 44 Boeing 777 feront peau neuve dès le mois de juin.

Volubile et enthousiaste, le grand patron ne cache plus son impatience. Le chantier débutera par les liaisons vers les États-Unis et durera deux ans. à raison de quatre sièges par rangée, le nombre de places disponibles (2 102) baissera d’environ 9 % avec la nouvelle configuration. Une évolution qui, selon la compagnie, n’aurait pas d’incidence sur les tarifs pratiqués, déjà relativement élevés.

Innovations

« Réalisation, design… nos clients évolueront bientôt dans un univers haute couture », assure Alexandre de Juniac. Deux tablettes dont une rétractable, un coffre de rangement, un casque audio – vraiment – antibruit, un oreiller moelleux et une couette confortable feront de cet espace un nid douillet.

Lire aussi : 

Air France dévoile sa nouvelle Première à Shanghai

ECAir prend de l’altitude

Air France à pleins gaz sur le continent africain

Surtout, de nouvelles innovations, fruits de quatre années de travail avec l’industriel Zodiac, viendront moderniser ce cocon tout en courbes. À commencer par l’assise du fauteuil. Une fois allongée, elle offrira, pour la première fois chez Air France, un lit totalement plat de près de deux mètres de long pour 68 centimètres de large. Une bulle à laquelle les passagers pourront accéder directement depuis l’allée, sans enjamber leur voisin.

Autre atout de ce salon volant, un système de divertissement dernier cri doté d’un écran tactile 16 pouces, que l’on pilote depuis un smartphone. Au programme, plus de mille heures de contenus, soit environ 200 films, 700 albums musicaux et cent cinquante heures de TV.

200 millions d’euros d’investissements

Testée par plusieurs clients VIP sollicités par Alexandre de Juniac, la nouvelle classe affaires représente un investissement de près de 200 millions d’euros sur les 500 destinés à la montée en gamme de la compagnie. Un effort inédit à la hauteur de l’enjeu. Sur les vols long courriers, cette clientèle aisée pèse environ 2,5 milliards d’euros, soit un tiers du chiffre d’affaires. Les nouveaux fauteuils, assemblés en France dans l’usine de Zodiac, à Issoudun, permettront en outre à Air France de réaliser quelques économies de carburant, grâce à un poids revu à la baisse d’environ 20 kg par fauteuil.

Pour faire de ces vols une expérience unique, la compagnie française continuera en outre de célébrer la tradition gastronomique hexagonale. Après Joël Robuchon, Guy Martin, Michel Roth et Thibaut Ruggeri, c’est Régis Marcon, chef triplement étoilé qui apporte, depuis avril et pour six mois, sa touche personnelle. Au menu : ragoût de lentilles vertes du Puy aux crevettes, épaule d’agneau braisée aux figues, poulet fermier aux morilles noires, poulet étuvé au miel de fleurs et citron, et dos de cabillaud aux endives et citron. Du jamais vu à plus de 30 000 pieds, ajouterait le patron d’Air France.

Une première signée Etihad

Salon, salle de bains avec douche et chambre avec un lit double. La compagnie émiratie Etihad vient de frapper fort en présentant un aménagement inédit dans ses futurs A380. Une cabine VIP de 11,6 m2 pour deux personnes, personnalisable avec différentes palettes de couleurs, des tables en marqueterie, des tapis sur mesure… et un majordome personnel tout au long du vol.

Si rêver est à la portée de toutes les bourses, cette prestation d’exception, elle, à un prix : 25 000 dollars (18 300 euros) l’aller simple Abou Dhabi-Londres. Les plus fortunés peuvent d’ores et déjà s’inscrire sur la liste d’attente, le premier vol étant prévu pour décembre prochain.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte