Archives

La cybercriminalité en chiffres

Par - Michael Tobias
Mis à jour le 18 février 2008 à 12:27

L’escroquerie sur la toile atteint aujourd’hui une ampleur sans précédent. Symantec, société spécialisée dans la sécurité sur Internet, estime avoir « bloqué » environ 8 millions de courriels frauduleux par jour durant le second semestre de 2006. Quelque 20 millions d’ordinateurs à travers le monde seraient sous le contrôle de pirates informatiques, les fameux « hackers ».
Aujourd’hui, les grands groupes informatiques organisent leur défense. Microsoft a mis en place une équipe de 65 enquêteurs et juristes qui travaillent à plein temps pour traquer les cybercriminels. Paypal, le service de paiement online, dispose du même effectif. Les plus grandes banques internationales, quant à elles, ont fait appel à RSA, un groupe spécialisé dans la protection des données sur le Web, afin d’identifier et de stopper les tentatives d’escroquerie qui touchent près de 2 500 établissements. Mais les résultats restent limités.
En 2006, seuls 180 pirates informatiques ont été inculpés en Grande-Bretagne. À ce jour, Microsoft n’a pu conduire que 550 cas devant les tribunaux. Mais l’entreprise américaine mise surtout sur la formation : tous les mois, au Nigeria, 20 à 30 officiers de police suivent des cours sur la lutte contre la cybercriminalité.