Économie

Elias Masilela remplacé à la direction de Public Investment Corporation

| Par Jeune Afrique
Elias Masilela dirigeait le fonds de pensios sud-africain PIC depuis février 2011.

Elias Masilela dirigeait le fonds de pensios sud-africain PIC depuis février 2011. © Gallo Images/Getty Images

L’heure est au changement en Afrique du Sud. Quelques jours seulement après que le président Jacob Zuma a révélé la nouvelle composition de son cabinet, c’est au tour du fonds Public Investment Corporation (PIC) de changer de direction, avec le départ d’Elias Masilela, remplacé par Matshepo More, l’actuelle directrice financière.

Le directeur général de Public Investment Corporation quitte son poste, indique un communiqué de l’organisation daté du 29 mai 2014. C’est Matshepo More, l’actuelle directrice financière, qui a été nommée directrice générale par intérim. L’entreprise PIC, structure d’investissement quasi-publique, est chargée de la gestion des fonds de pension des fonctionnaires et détient des participations dans la plupart des grandes entreprises sud-africaines.

Développement économique

À la tête de la PIC depuis février 2011, Elias Masilela a supervisé l’augmentation des actifs gérés par cette structure, qui sont passés de 1 000 milliards de rands en 2010 à plus de 1 600 milliards de rands en 2014, dans un contexte économique troublé. Durant les trois années de son mandat, la politique d’investissement et de développement mise en oeuvre visait à avoir un « impact direct sur l’économie réelle, en matière de croissance, d’emploi et de lutte contre la pauvreté », rappelle le communiqué de PIC.

Lire aussi :

Le sud-africain PIC va investir en Côte d’Ivoire

PIC investit 30 millions de dollars dans le fonds de l’ivoirien Phoenix Capital Management

Le sud-africain PIC, gendarme de la bonne gouvernance en Afrique ?

Elias Masilela, dont le départ officiel est prévu pour le 30 juin prochain, a toutefois décidé de quitter son poste avec effet immédiat. Il conservera sa position de commissaire au sein de la Commission de la planification nationale, chargée de formuler le « Plan National de développement », la stratégie de croissance mise en palce par l’Afrique du Sud.

« Nous tenons à rendre hommage à la contribution d’Elias Masilela à l’organisation. Nous lui souhaitons bonne chance dans ses projets futurs », a déclaré le conseil d’administration de l’entreprise dans son communiqué.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte