Banque

La BAD accorde un financement de 280 millions de dollars à Afreximbank

| Par Jeune Afrique
Vue du siège de la Banque africaine de développement, à Tunis.

Vue du siège de la Banque africaine de développement, à Tunis. © Wiki Commons

La Banque africaine de développement a approuvé un financement de 280 millions de dollars en faveur de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank). Ces ressources devraient permettre de soutenir des échanges commerciaux intra-africains de l’ordre de 2 milliards de dollars.

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le mercredi 28 mai 2014, « l’octroi d’un crédit d’aide au commerce à la Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) d’un montant de 280 millions de dollar ». Cette facilité financière comprend un investissement en capital de 30 millions de dollars, l’ouverture d’une ligne de crédit d’un montant de 150 millions de dollars, ainsi qu’un accord de participation au risque (APR) non capitalisé de 100 millions de dollars, détaille le communiqué de la BAD.

Lire aussi :

La BAD : une quinquagénaire épanouie

Accord de 60 millions de dollars entre le fonds de l’Opep et Afreximbank

Afreximbank sort de l’ombre

Intégration régionale

« Cet instrument composite associant capital, liquidités et garanties contribuera à renforcer la capacité d’Afreximbank à supporter le risque et à fournir des fonds pour financer à moyen terme différentes opérations et projets commerciaux en Afrique », poursuit le communiqué de l’institution panafricaine.

« Ce projet s’inscrit tout à fait dans la lignée des priorités de la BAD, qui sont l’intégration régionale ainsi que le renforcement du secteur privé », annonce un communiqué publié par l’institution panafricaine. « Cette initiative va renforcer le commerce intra-continental et contribuera à réduire le gap qui existe au niveau des échanges financiers africains, en contribuant à la résilience macroéconomique d’au moins trente pays ».

Commerce inter-régional

Ces ressources, qui seront mobilisés par Afreximbank sur une période de quatre ans, sont destinées à appuyer plus de cent institutions et entreprises financières. Ils devraient, selon Afreximbank, permettre de financer des échanges commerciaux intra-continentaux de l’ordre de 2,2 milliards de dollars.

« Cet accord financier sans précédent consolide la valeur de la marque Afreximbank. Il démontre clairement ce qui peut être accompli quand deux institutions financières africaines s’associent dans le même objectif : faire avancer le continent », s’est réjoui Jean-Louis Ekra, le président d’Afreximbank.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer